MAIRIE DE SAINT-LOUIS : La bataille fait rage entre Mary Teuw Niane et Mansour Faye

Ne ratez pas!

En attendant la campagne électorale et le jour du scrutin, c’est sur les réseaux sociaux, notamment sur leurs pages Facebook, que Mansour Faye et Mary Teuw Niane soldent leurs comptes. Plusieurs fois cette semaine, les deux candidats à la mairie de Saint-Louis se sont confrontés autour de leur programme, par posts interposés. 

S’il y a une commune où la bataille des locales fera rage entre candidats, c’est bien à Saint-Louis, notamment entre le maire sortant Mansour Faye et Le Pca de Petrosen, l’ancien ministre Mary Teuw Niane, tous responsables au sein du parti présidentiel. Depuis quelques jours, l’échange à distance entre les deux hommes est très nourri. Et c’est Mary Teuw Niane qui a sonné la charge.

‘’Monsieur le maire, citez-moi un seul projet que vous avez imaginé et mis en œuvre depuis votre élection’’

‘’Au fur et à mesure que le 23 janvier 2022 s’approche à grands pas, le maire et son équipe perdent leur sang-froid, leurs moyens mentaux et intellectuels. (…). Ils ont multiplié les tentatives de persuader les Saint-Louisiens d’un bilan inexistant. Et pourtant, la question est demeurée insoluble : le maire n’a pas de bilan. Monsieur le maire, citez-moi un seul projet que vous avez imaginé et mis en œuvre depuis votre élection. Depuis six mois ni Monsieur le maire encore moins un membre de son équipe n’a pu ébaucher une réponse’’, cogne d’emblée l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Mansour Faye brandit le dragage du fleuve, la construction de la digue, l’éclairage public…

C’est à travers sa page officielle dont il se réjouit d’ailleurs de la certification par Facebook, que Mansour Faye a apporté sa réponse. ‘’Au début de mon mandat, j’ai trouvé des populations désespérées et impuissantes face à l’avancée de la mer. (…). En décembre 2017, à Paris, j’ai fait un plaidoyer pour convaincre la communauté internationale à venir en aide aux populations de la Langue de Barbarie, au One Planet Summit. Aujourd’hui, au vu et au su de tous, nous avons réalisé des ouvrages de protection à Goxu mbacc et Santhiaba, des ouvrages de protection à Guet Ndar et relogement des populations sinistrées à Diougop (600 logements à Diougop’’, a affirmé le maire sortant. Non sans faire un clin d’œil à son adversaire avec la formule wolof ‘’Jëf toxal na wax (l’action chasse la parole) !’’. Poursuivant, Mansour Faye note à propos de ‘’la brèche l’une des préoccupations majeures» de la commune de Saint-Louis et de l’Etat du Sénégal’’ : ‘’Je ne pouvais pas rester insensible aux pertes humaines incalculables, causées par ce phénomène. Raison pour laquelle, aujourd’hui, les travaux de dragage et de balisage de la brèche de Saint-Louis sont venus mettre fin aux détresses des pêcheurs de Guet Ndar’’, se réjouit-il. ‘’Mon bilan sur l’éclairage public offre de réelles opportunités économiques, écologiques, et sécuritaires pour la population de Saint-Louis dans son ensemble. A ce jour, plus de 12.000 points lumineux ont été posés, soit plus du triple de la capacité installée en 2014, pour renforcer le réseau d’éclairage public et rendre effectif le programme Ndar Leer Nañ ; 2000 lampadaires solaires sont installés sur Saint-Louis et son hinterland…Aujourd’hui, la commune de Saint-Louis n’a rien à envier aux autres sur ce plan’’, fait-il remarquer, toujours avec sa formule ‘’Jëf toxal na wax !’’.

‘’Monsieur le maire nous dit qu’il réalise les projets du Chef de l’État ! Est-ce de l’ignorance ou de l’incompétence ?’’

Mais pour son adversaire, il ne doit pas mettre ces réalisations dans son bilan. ‘’Monsieur le maire nous dit qu’il réalise les projets du Chef de l’État ! Est-ce de l’ignorance ou de l’incompétence ? Dans tous les cas, dans toutes les communes du Sénégal, le Gouvernement a ses gouverneurs, ses préfets, ses sous-préfets et son administration pour mettre en œuvre ses projets. Si nous dépensons de l’argent et de l’énergie pour élire un maire, c’est sans aucun doute pour qu’il écoute les besoins et aspirations des populations de sa cité et qu’il essaie de les réaliser’’, martèle Mary Teuw Niane. Qui qualifie le programme de son challenger d’‘’inexistant’’.

L’info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Chronique de Yanga : « La circulation de tous les dangers »

https://www.youtube.com/watch?v=t5jH5B4r1ag

Notre sélection pour vous