POUR DENONCER UNE JUSTICE A DOUBLE VITESSE : Y en a marre dans la rue

Ne ratez pas!

Très en colère à l’annonce de la libération de Thierno Amadou Diallo au moment où Kilifeu est maintenu en prison, le mouvement Y en a marre a décidé de battre le macadam vendredi, un peu partout au Sénégal et dans la diaspora.

Le mouvement Y’en a marre est dans tous ses états suite à la libération de Thierno Amadou Diallo au moment où Kilifeu est maintenu en prison. Lors d’une conférence de presse convoquée hier, en urgence, Alioune Sané a annoncé une marche ce vendredi à Dakar et un peu partout au Sénégal et dans la diaspora. A Dakar, la marche part du rond-point Ucad à la place Soweto. ‘’Partout au Sénégal, il y aura une marche sous le slogan ‘’Yoon a ngui jeng’’ pour sauver le peu de crédibilité de la justice sénégalaise’’, a déclaré le successeur de Fadel Barro. Très en colère, il assène : ‘’nous avons appris vers 12h, que Thierno Amadou Diallo a été libéré tandis que Kilifeu est maintenu en prison pour des raisons typiquement politique. On ne va pas l’accepter’’. Pour le coordonnateur de Y en a marre, le régime de Macky Sall est toujours dans une dynamique de politiser le dossier. ‘’Le pouvoir part de ce dossier pour en faire une affaire politique pour manipuler la justice et priver Kilifeu de ses droits en tant que citoyen’’, charge-t-il. Soulignant que Thierno Amadou Diallo, au-delà du trafic présumé de visa qui l’a conduit en prison au même titre que Kilifeu et Simon, a été entendu sur une autre affaire pour collecte et diffusion de données à caractère personnel, suite à une plainte de Kilifeu. Mais il regrette les lenteurs observées depuis lors au sein de la justice sénégalaise. ‘’Jamais la justice n’a été aussi lente sur un dossier comme ça, alors qu’elle a assez d’éléments pour faire son travail’’, fustigent Alioune Sané et ses camarades du mouvement Y en a marre.

L’info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Birmanie: Aung San Suu Kyi, la prix Nobel de la paix, condamnée pour corruption à 6 ans de prison supplémentaires

L'ex-dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, déjà condamnée à onze ans de prison, a subi lundi une peine supplémentaire...

Notre sélection pour vous