lundi, septembre 27, 2021

CHERETE de la vie, INONDATIONS…: Mamadou L. Diallo invite les centrales syndicales à rompre la trêve

Ne ratez pas!

Alertant sur la hausse généralisée du cout de la vie dans les mois à venir, le député de l’opposition, Mamadou Lamine Diallo invite les centrales syndicales à rompre la trêve signée en 2012 avec l’Etat et à descendre dans la rue pour porter le combat.

Rompre le pacte de stabilité signé avec l’Etat depuis 2012. C’est ce à quoi Mamadou Lamine Diallo invite les centrales syndicales. Dans sa Questekki d’hier, le député de l’opposition parlementaire pour qui les travailleurs doivent s’attendre à une hausse du coût de la vie dans les prochains mois, si les politiques de Macky Sall se poursuivent, ‘’entre Covid-19, les inondations, le chômage des jeunes, les mauvaises campagnes agricoles, le manque d’engrais et enfin la hausse du coût de la vie, il est temps de rompre la trêve signée en 2012’’. A l’en croire, ‘’les sacrifices des travailleurs n’ont servi qu’à enrichir l’oligarchie de la Famille Faye Sall’’. Troquant sa casquette de politique avec celle de l’économiste qu’il est, le leader de Tekki a tenté d’expliquer les causes de l’inflation ayant provoqué la hausse des prix surtout des denrées de grande consommation. Une inflation qu’il impute totalement aux politiques les pays riches qu’il accuse d’avoir fait fonctionner la planche à billets, en incitant les banques centrales à injecter des liquidités dans l’économie. Cela, selon Mamadou Lamine Diallo, débouche toujours sur l’inflation et la hausse du coût de la vie. Pour l’économiste, si Macky Sall veut faire de l’économie, il doit trouver les moyens de faire face aux effets de l’inflation importée sur le coût de la vie. Aussi doit il selon lui, imprimer à la tête du pays, une gestion sobre et vertueuse et rompre d’avec ses investissements inopportuns et improductifs. ‘’On est frappé par le scandale des éléphants blancs du régime. J’ai toujours été choqué par les chantiers du building administratif Mamadou Dia et l’Université Amadou Makhtar Mbow, parce que je connais ces grandes personnalités. C’est scandaleux pour une simple réfection d’un building construit pendant la période coloniale’’, fustige-t-il.

Par ailleurs, le leader de Tekki s’est prononcé sur la situation qui prévaut en Guinée marquée par le coup d’Etat perpétré contre le Président Alpha Condé. Un coup d’Etat qu’il explique d’ailleurs par le non-respect de la limitation des mandats en Afrique de l’Ouest. Afin d’empêcher les troisièmes mandats en Afrique de l’ouest, le député Mamadou Lamine Diallo plaide pour la modification de la Charte de bonne gouvernance de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Selon lui, les conflits nés des troisièmes mandats déstabilisent toute la région ouest africaine. Ainsi, pour parer à toute éventualité et procéder à un verrou sur la limitation à deux des mandats présidentiels, il opte en effet pour la modification de la charte de bonne gouvernance de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Le député de l’opposition croit savoir que pour relancer l’Afrique de l’Ouest en particulier, il faut refonder son capital social et institutionnel. Il juge à cet effet, urgent d’établir la règle des deux mandats présidentiels de cinq ans maximums. ‘’Il faut de trouver un mécanisme efficace pour empêcher les troisièmes mandats. C’est un impératif’’, lance-t-il à cet effet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous