lundi, novembre 29, 2021

TRAFIC DE PASSEPORTS DIPLOMATIQUES : Moustapha Diakhaté fusille les députés cités

Ne ratez pas!

Moustapha Diakhaté n’a aucune pitié pour les députés impliqués dans le trafic de passeports diplomatiques qui secoue le pays en ce moment. Pour lui, ils ont commis une «faute impardonnable» et la justice doit faire son travail. En outre, eu égard à ces faits graves, il demande au chef de l’Etat d’exclure les époux, épouses et enfants de députés du droit de bénéficier de passeport diplomatique.

L’implication de députés dans une affaire de trafic de passeports diplomatiques est «un outrage au Sénégal», pour Moustapha Diakhaté.  «Les Représentants du peuple sénégalais, cités dans cette affaire, ont trompé le Sénégal, les plus hautes autorités du pays, notamment le président de la République qui avait accepté d’accorder, à toutes les épouses de parlementaires par respect au régime de la polygamie en vigueur au Sénégal, le possibilité de bénéficier de passeports diplomatiques», a martelé l’ancien président du groupe parlementaire de la majorité. Qui note également que les deux parlementaires concernés «ont aussi trompé toute la Représentation nationale et à travers elle, tous les Sénégalais qu’ils sont censés représenter à la l’Assemblée nationale». Ne décolérant pas contre eux, Moustapha Diakhaté affirme qu’ils «ont commis une faute impardonnable». Et que leur comportement est «un pied de nez à la République et un grave manquement à la morale républicaine».

Exclure les épouses ou époux et enfants de député(es) des bénéficiaires de passeports diplomatiques

Soulignant que «les faits qui leur sont reprochés sont intolérables», l’ancien patron des députés de la majorité estime que «toute la lumière doit être faite» dans cette affaire qui n’a pas encore fini de livrer ses secrets. «La justice devra faire son travail jusqu’au bout en toute indépendance. Ils ne doivent bénéficier d’aucune protection», dit-il. Mieux, pour lui, «en attendant l’ouverture des poursuites judiciaires, les députés impliqués dans ce honteux trafic doivent démissionner de leur mandat d’élus de la République pour faciliter le travail de la Justice». En définitive, Moustapha Diakhaté soutient que «bien qu’il s’agisse d’une défaillance de deux députés, le président de la République doit désormais, au regard de la gravité des faits, exclure les épouses ou époux et enfants de député(es) des bénéficiaires de passeports diplomatiques».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Pfizer a déjà commencé à travailler sur une version du vaccin anti-Covid contre Omicron

(Belga) Pfizer a déjà commencé à travailler sur une nouvelle version de son vaccin anti-Covid ciblant plus spécifiquement Omicron,...

Notre sélection pour vous