jeudi, septembre 23, 2021

Zones de production minière : Mamadou Lamine Diallo dénonce la pauvreté

Ne ratez pas!

Tout en dénonçant la pauvreté qui sévit dans les zones productrices de ressources minérales, le leader de Tekki, Mamadou Lamine Diallo invité les populations à la mobilisation, et les autorités à un changement radical de paradigme dans le montage des projets d’investissement.

‘’Il y a un paradoxe en effet, les zones productrices de ressources minérales sont les plus démunies ». C’est le constat fait par Mamadou Lamine Diallo sans sa chronique hebdomadaire d’hier. Et pour inverser la tendance, le président du mouvement Tekki plaide pour un changement radical du montage des projets d’investissement. Selon le président du mouvement Tekki, l’inauguration de KMS3 pour approvisionner les régions de Thiès et de Dakar en eau potable après plusieurs reports est une preuve qui montre des failles dans la gouvernance du régime. A en croire le député de l’opposition parlementaire, ces failles découlent non seulement du manque de planification évident qui fait que le déficit surprend toujours le gouvernement, avec son cortège de pénuries et de coupures d’eau, mais également du problème du choix des investissements. ‘’Il y a un paradoxe en effet, les zones productrices de ressources minérales sont les plus démunies’’, a relevé Mamadou Lamine Diallo. D’après le parlementaire, les populations autour de Keur Momar Sarr se sont plaintes du manque d’eau potable. Il en est de même à Ngadiaga, autour de l’exploitation du gaz naturel, où les populations parlent ouvertement de leur pauvreté. Pareillement pour Kédougou, zone minière qui est la région la plus pauvre du Sénégal avec ses mines d’or.  Suffisant pour que l’opposant invite les populations concernées dans les zones productives à se mobiliser pour obliger les autorités à respecter cette disposition de la Constitution, à savoir que les ressources naturelles appartiennent au peuple. En effet, a-t-il déploré, ‘’Macky Sall et ses ministres continuent d’agir comme si les ressources minérales appartenaient à l’Etat’’. Selon le député de l’opposition, le grand problème que le régime de Macky Sall ne perçoit pas est que les ressources naturelles appartiennent au peuple et non plus à l’Etat. ‘’Il y a une très grande différence’’, a-t-il précisé. Tirant les conséquences de cette attitude, le leader du mouvement Tekki a plaidé pour le changement de paradigme. ‘’Le montage des projets d’investissement doit changer radicalement. On ne doit plus privilégier la satisfaction de la demande des zones solvables. Il faut sortir de la logique prédatrice’’, a recommandé Mamadou Lamine Diallo.

Se disant très choqué par l’assassinat brutal du Président Haïtien, le député a indiqué que ce pays est la preuve que le capital social est le plus fondamental. C’est la raison pour laquelle, prenant l’exemple de ce qu’il appelle le syndrome Haïtien, Mamadou Lamine Diallo a estimé que la posture de Macky Sall est dangereuse. ‘’Il veut détruire l’opposition et capturer les institutions’’, a accusé le député. C’est le sens profond, d’après M Diallo, de toutes les lois qu’il a fait voter par une Assemblée nationale à sa solde, l’annexe du Palais. La révision constitutionnelle de 2016, le parrainage, le code électoral et les lois sur le terrorisme, anti-manifestations, entrent dans cette logique, selon toujours le parlementaire. ‘’Tout cela vise à détruire le capital social que nos illustres devanciers ont cherché à construire, avec la bénédiction de ses parrains occidentaux’’, charge-t-il.

L’info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous