samedi, juin 22, 2024

Mame MBAYE NIANG : « Celui qui bouge va le regretter »

Ne ratez pas!

Ce qui s’est passé au mois de mars ne va plus se reproduire, avait averti l’ancien ministre de la Jeunesse après les émeutes qui ont suivi l’arrestation de l’opposant Ousmane SONKO.

Avec les nouvelles velléités de l’opposition qui entend contrecarrer le vote du projet de loi portant modification du Code pénal, le chef de Cabinet du chef de l’Etat revient à la charge et réitère ses menaces. En effet, Mame MBAYE NIANG affirme, dans les ondes de Zik FM,  que ceux qui vont tenter de manifester contre ledit projet de loi, ce 25 juin, vont en voir de toutes les couleurs.

« Que celui qui pense qu’on va les laisser faire se trompe, ils n’ont qu’à réessayer. Celui qui sortira pour manifester, verra ce qui se passera. On ne va plus accepter que des personnes sortent pour semer la terreur. Nous ne l’accepterons pas. Les députés qui sont sortis ne connaissent rien aux lois et se permettent de faire un boucan dans un point de presse. Ils font de sorte que les populations sortent pour faire du Lambar Lambar dans les rues. Celui qui bouge va le regretter », assène-t-il.

Pour légitimer le projet de loi, l’ancien ministre du Tourisme et grand gestionnaire du PRODAC, estime qu’il est urgent de voter cette loi.  A l’en croire « l’armée française va bientôt quitter le Mali qui est foyer des terroristes et pays limitrophe du Sénégal » qui doit se prémunir.

WALFNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

Articles récents

Des commerçants de la Médiacité menacés d’astreintes: CBRE justifie l’envoi d’huissiers

Le groupe immobilier CBRE, gestionnaire du centre commercial liégeois Médiacité, a justifié, samedi soir, l'intervention d'huissiers qui ont menacé...

Notre sélection pour vous