vendredi, juillet 30, 2021

Le manifestation du M2D et la tournée de Macky Sall au menu

Ne ratez pas!

Les journaux du week-end reviennent dans leur majorité sur le rassemblement des opposants organisé, vendredi, à Dakar, à l’appel du Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D) en n’occultant pas, entre autres sujets, le début ce samedi, d’une tournée du président Macky Sall dans le nord du pays.

Les opposants et activistes, regroupés au sein du M2D, mouvement créé au lendemain des émeutes et manifestations violentes ayant secoué le pays en mars dernier, s’étaient donnés rendez-vous vendredi à la Place de la Nation pour, entre autres, réclamer la libération des dernières personnes encore en détention dans le cadre de cette affaire partie de l’arrestation et du placement sous contrôle judiciaire du leader de PASTEF, Ousmane Sonko, pour des faits de viols.

Les discours et revendications étalés au cours de cette mobilisation politique font croire à Sud Quotidien que l’opposition accélèrait la cadence’’.

‘’La Place de la Nation a été hier le point de ralliement des divers partis politiques et mouvements membres du M2D, en croisade contre le régime de Macky Sall pour la libération de certaines personnes détenues depuis les émeutes de mars dernier’’, relate le journal.

La publication fait savoir que les principaux leaders du M2D, présents à la manifestation, ont déversé leur courroux sur le régime en place, sous la surveillance de forces de l’ordre armées jusqu’aux dents pour encadrer la manifestation.

Walf Quotidien évoque le lancement par l’opposition du ’’compte à rebours’’ pour le départ de Macky Sall à travers la manifestation politique organisée à l’ancienne Place de l’Obélisque.

‘’Finie la période de grâce pour Macky Sall, après l’appel du khalife général des mourides à surseoir aux manifestations de contestation. Avec les manquements du régime et le non-respect des directives de Touba, le leader de Pastef les Patriotes et les autres animateurs du mouvement ont décidé de reprendre le combat jusqu’à la libération des personnes encore détenues’’, souligne le journal.

S’intéressant à cet aspect de l’actualité, Vox Populi, reprend à sa Une des propos d’Ousmane Sonko : ‘’L’état de grâce est terminé’’.

Le journal rapporte ainsi que le président des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’équité et la fraternité a fait part lors de cette manifestation de la nécessité de ne pas accorder de répit au président Macky Sall et de l’importance de se ’’défendre en protégeant les intérêts du peuple’.

Cela justifie certainement le choix du quotidien l’AS de croire que Sonko mettait la pression sur le régime.

‘’Une chose est claire. L’un des principaux combats d’Ousmane Sonko dans l’arène politique c’est de pousser Macky Sall à quitter le pouvoir. Le leader de Pastef qui prenait part au rassemblement organisé par le M2D a décliné sa stratégie pour ensevelir le régime de Macky Sall’’, fait noter le journal.

Pendant ce temps, Le Quotidien évoque la tournée du président Macky Sall dans le nord du Sénégal en mettant en avant les activités prévues dans le cadre de cette visite ainsi que les attentes des populations.

Le journal anticipe déjà des protestations et assure que Macky Sall va faire face à ‘’un tas fou de frustrations’’.

‘’Le chef de l’Etat est encore convaincu que le Fouta est son titre foncier. Les manifestations de février-mars dernier l’ont prouvé et, sauf scénario catastrophe, les prochaines élections locales le conforteront dans cette hégémonie. Seulement, depuis sa réélection en 2019, à Podor ou à Matam, des mouvements hostiles au régime essaiment’’, analyse la publication.

Loin de toute cette agitation, Le Soleil a fait le choix de mettre en relief la romancière sénégalaise, Aminata Sow Fall, en exaltant notamment sa ‘’carrière en majuscule’’.

’’A 80 hivernages, elle écrit encore avec la main pour révéler l’humain. Aminata Sow Fall, celle qui est enseignante, n’a jamais frappé un élève, fascine par la puissance de sa plume et la sagesse de sa personnalité. Une des premières écrivaines d’expression française, son œuvre ouvre des voies pour l’avenir de la littérature’’, peut-on lire dans les colonnes du journal.

Dans sa livraison, Libération évoque le décès par noyade de quatre talibés (apprenant d’écoles coraniques) survenu, vendredi, sur la plage de Beuno-sur-mer, dans l’arrondissement de Méouane, une commune de la région de Thiès.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Le pass sanitaire bientôt étendu aux lieux de la vie courante en France: « C’est inadmissible »

Le pass sanitaire entre en vigueur ce 9 août en France. Malgré le mécontentement des français face à cette...

Notre sélection pour vous