Gestion de la poste : El Hadji Almareim Faye répond au SG du SNTP et dément ses accusations

0

« C’est avec sidération que nous avons suivi la sortie, par voie de presse, d’un syndicat de la poste faisant état de la situation que traverse ladite structure. A cet effet, à l’occasion de sa conférence de presse, le secrétaire général en question a fait preuve d’une limite professionnelle et d’une méconnaissance avérée du fonctionnement de la Poste qu’il prétend défendre », s’est de prime à bord montré surpris El Hadji Almareim Faye, membre de la cellule communication par ailleurs porte-parole du jour.

Rappelons que le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la poste (SNTP) avait accusait l’institution dirigée par Abdoulaye Bibi Baldé de détenir « une caisse noire ». Sur ce point précis, M. Faye qui s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 10 juin 2021 à Dakar a balayé d’un revers de main cette accusation et invite le patron du SNPT à apporter des preuves. « Ce qui est dit est archi faux et nous les mettons au défi d’en apporter la preuve », a-t-il martelé sans citer le syndicat en question.

A l’en croire, la direction générale de la Poste, par souci de remplir pleinement sa mission, a élaboré un plan stratégique de développement d’un commun accord avec le ministère de tutelle, celui des finances, de l’ARTP et les signataires des accords collectifs de l’entreprise.

Un choix payant puisque la résultante des activités sus citées sont, de l’avis de El Hadji Almareim Faye, à l’origine de la modification de l’organigramme de la Poste et de l’extension du réseau postal par souci d’équilibre du service public.

Autre accusation, autre réponse. La celle de communication est accusée d’obtenir « un budget de 600 FCFA ». Ce qui est également « faux », a coupé court le membre de cette cellule.

« Il est crucial d’assimiler que la Poste est une société à vocation commerciale et que ladite cellule ne bénéficie pas d’un budget indépendant mais plutôt d’une partie du budget de la Direction du marketing et commercial (DMC). Pour preuve, dans le budget précédent, la cellule de la communication a fait l’objet d’un retour sur budget à hauteur de plus de 70 millions FCFA permettant ainsi de résorber le gab de certains budgets déficitaires », a encore précisé M. Faye visiblement déterminé à apporter de la lumière dans cette affaire.           

S’agissant du gré à gré dont est accusée l’institution, le porte-parole confie que, pour ce qui est de  l’attribution des marchés de travaux et de fourniture, « il est vil et ignare d’avancer que l’administration interne ne respecte pas les règles de passation des marchés », s’emporte-t-il.

« Il existe une cellule de passation des marchés composée des services habilités de l’Etat et de la Poste. Tous les responsables des services concernés travaillent en toute indépendance et ne subissent ni pression encore moins des intimidations car ils sont patriotes et soucieux de la préservation de leur outil de travail », a-t-il clarifié.

Enfin, El Hadji Almareim Faye a appelé à la retenue et au sens de la responsabilité. « Postiers et postières, sachez que le principal problème de la Poste, en dépit des réalisations et de l’engagement sans faille de la Direction générale pour faire de la Poste une référence au niveau continental, il est lié à la compence », a-t-il rassuré.

Moctar FICOU / KoldaNews   

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here