dimanche, juillet 25, 2021

Abris provisoires à Kolda : une équation difficile sur la table des autorités

Ne ratez pas!

Dans l’académie de Kolda, ces abris provisoires qui sont en train de s’éterniser font parler d’eux à chaque début d’hivernage. A Saré Koubé, un village de la commune de Médina El Hadji dans le département de Kolda,  la pluie tombée dans la nuit du mardi à  mercredi 9 juin a eu raison de cette classe.  Le vent survenu avant l’arrivée de la pluie a vite endommagé l’abri de fortune. Une situation qui met  la communauté éducative de ce village du Fouladou dans le désarroi.  Que vont devenir ces élèves qui sont brusquement sevrés de leur classe ? Des abonnés au quantum horaire déficitaire ? Ce sont les sempiternelles questions que se posent les acteurs de l’école.

En vérité, cette classe de Saré Koubé n’est que l’arbre qui cache la forêt d’abris provisoires du Fouladou. L’académie de Kolda en compte 730 en 2020 (source : revue annuelle),  malgré les nombreux efforts consentis par l’Etat du Sénégal et ses partenaires. Ce qui fait de la résorption des abris provisoires une  question préoccupante du système éducatif régional.

Ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Les conséquences des essais nucléaires, un sujet délicat pour Emmanuel Macron en Polynésie

Lors du déplacement d'Emmanuel Macron, les Polynésiens attendent des annonces sur la question sensible des essais nucléaires...

Notre sélection pour vous