vendredi, septembre 17, 2021

La Poste :  le “tong-tong” d’Abdoulaye Bibi Baldé dénoncé par les travailleurs

Ne ratez pas!

Le Président Sall, très actif sur le front de l’emploi, doit regarder du côté du groupe la Poste où des agents sont menacés. Selon les travailleurs regroupés au sein du Syndicat National des Travailleurs des Postes et Télécommunications (SNTPT), « la Poste  est en train d’agoniser ». Et en à croire Ibrahima Sarr , secrétaire général dudit Syndicat, 4 300 agents risquent de perdre leur travail à cause d’une dette que l’Etat doit audit Groupe.

«  Rien qu’à titre de paiement des bourses familiales, l’Etat nous doit plus de 20 milliards F Cfa sur la rémunération du service public », affirme le secrétaire général lors d’une Assemblée générale.

Le Syndicaliste n’accable pas uniquement l’Etat. Il dénonce aussi une gestion tendancieuse et budgétivore du Directeur général. A l’en croire, Abdoulaye Bibi Baldé a drastiquement augmenté les charges de l’entreprise alors que celle-ci est « dans une tension financière ».

« Il a adopté un nouvel organigramme avec 42 postes de rang de directeur et 7 postes d’assistants du DG et au rang  de chef de département  avec avantages indus en nature en en numéraire. En dehors du nombre important de conseillers techniques, il est installé un cabinet ‘ministériel’ pour caser une clientèle politique, excluant les postiers. Le premier adjoint au maire de Kolda perçoit 590 000 FCFA par mois et bénéficie d’une dotation de carburant de 322 litres par mois pour un coût estimé à 250 000 F CFA, soit un montant total de 840 000 F CFA par mois sans aucun rendement pour la Poste. Un conseiller technique au ministère du Commerce est cumulativement nommé responsable de la Communication et des Relations publiques de la Poste avec rang de Directeur, avec un budget global de plus de 600 millions », fulmine Ibrahima Sarr .

Par ailleurs, Ibrahima Sarr annonce une campagne de sensibilisation suivie d’une journée rouge. Si rien n’est fait, indique-t-il, ils vont lancer une opération « tous les postiers et leurs familles dans la rue », dans les régions du pays.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous