mercredi, août 4, 2021

Le nouveau découpage de la région de Dakar à la une

Ne ratez pas!
Les quotidiens se sont beaucoup intéressés au découpage territorial marquant l’érection de la commune de Keur Massar (ouest) en département.
Le projet de ‘’redécoupage’’ de la région de Dakar a eu lieu sous la houlette des ministres chargés de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Dione, et des Collectivités territoriales, Oumar Guèye, également maire de Sangalkam. Il consacre la création de nouveaux arrondissements dans la région de Dakar.
Le nouveau découpage est contesté par des habitants de la zone concernée, dans le département de Rufisque notamment.
‘’Le projet est passé, malgré les velléités d’opposition des maires’’ de certaines communes du département de Rufisque, fait remarquer Vox Populi.
‘’Le redécoupage de la région de Dakar est effectif depuis ce mercredi 2 juin 2021, avec l’érection de Keur Massar en département’’, a écrit le même journal. Il affirme, sur la base d’un communiqué conjoint des ministères des Collectivités territoriales et de l’Intérieur, que le décret instituant le réaménagement de la carte administrative de Dakar a été signé le 28 mai par le président de la République, Macky Sall.
Le Soleil revisite l’histoire de Keur Massar, qui doit son nom au colporteur Massar Dièye, l’un de ses premiers habitants.

Le même journal estime que ‘’le nouveau découpage administratif de Dakar va certainement donner une nouvelle influence à Keur Massar’’. A l’inverse, ‘’le département de Pikine sera délesté d’une frange très importante de sa démographie’’, fait remarquer Le Soleil.

De l’avis de Kritik’, la nouvelle configuration de la région de Dakar découle d’un ‘’charcutage politique’’.
‘’L’acte politique posé dans (…) la départementalisation de Keur Massar cache mal l’enjeu politique enfoui dans la limitation des nouvelles communes de Guédiawaye, Pikine, Keur Massar et Rufisque’’, commente le même journal.
‘’Le chef de l’Etat, Macky Sall, n’en a cure des récriminations des uns et des autres, concernant le redécoupage administratif (…) de la région de Dakar’’, réagit Sud Quotidien à l’annonce du décret présidentiel consacré au réaménagement territorial.
La commune de Sangalkam, ‘’dirigée par le ministre [Oumar Guèye], grande gagnante du nouveau découpage’’, titre Le Quotidien.
‘’Son projet validé par décret présidentiel lui confère désormais un vaste territoire et des ressources conséquentes en tant que maire de Sangalkam’’, commente le même journal.
Les élections municipales et départementales du 23 janvier 2022 font partie des sujets commentés par les quotidiens. A ce sujet, EnQuête présente ‘’la doctrine Sall’’ en matière électorale.

‘’Président de la coalition Benno Bokk Yaakaar, Macky Sall sait bien manier le bâton et la carotte quand il s’agit de doper ses troupes pour aller à des élections’’, constate le journal.

‘’Menaçant les rebelles qui prennent le risque de constituer des listes parallèles, le chef de l’Etat (…) a tendance à gracier tout dissident qui parvient à démontrer sa force (…) Les défaites, par contre, se payent cash, quelles que soient les compétences du vaincu’’, analyse EnQuête.

Selon Le Témoin Quotidien, Macky Sall sera confronté aux rivalités internes, lors de l’investiture des candidats. ‘’Benno : les alliés à l’heure de la révolte’’, note le journal, ajoutant : ‘’Le président de la coalition ayant sifflé la fin de la récréation avant même le début des hostilités, des grincements de dents se sont fait entendre au PS et à l’AFP.’’
Le journal Tribune évoque la ‘’survie politique’’ de Karim Wade et de Khalifa Sall. L’ancien ministre et l’ex-maire de Dakar ont été condamnés à des peines de prison pour détournement de biens publics et graciés par le président de la République, Macky Sall.
‘’Karim Wade et Khalifa Sall, qui ont été empêchés de participation à la dernière élection présidentielle, ne savent pas encore si oui ou non ils prendront part aux prochaines élections (les municipales et les départementales)’’, affirme Tribune.

‘’Il est temps, pour Karim Wade et Khalifa Sall, d’engager le combat de leur survie politique’’, ajoute-t-il.

WalfQuotidien annonce, comme d’autres journaux, l’installation, au sein du PDS, d’une commission chargée de préparer les élections du 23 janvier 2022. La commission est constituée de 24 membres dont l’ancien ministre Lamine Bâ.
‘’Wade prépare déjà le grand combat électoral’’, écrit Tribune, affirmant que l’ex-président de la République ‘’ne compte pas jouer les seconds rôles’’ aux prochaines élections.
L’As est préoccupé par le ‘’surpeuplement carcéral’’, qui est, à son avis, la conséquence des longues détentions préventives. ‘’Il y a trop de mandats de dépôt, et les Sénégalais vont facilement en prison’’, s’est indigné le président de l’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus.
APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Covid-19 en France : la Guadeloupe reconfinée pour trois semaines • FRANCE 24

Après la Martinique et la Réunion, la #Guadeloupe sera reconfinée à partir de mercredi pour lutter contre...

Notre sélection pour vous