Eurobonds : Le Sénégal ajoute 508 milliards de FCFA à sa dette déjà immense

0

Le Sénégal s’est endetté à hauteur de 508 milliards de CFA. Ces fonds obtenus seront exclusivement utilisés pour le rachat d’environ 70 % de  l’eurobond expirant en 2024.

Encore un endettement, diront certains. En effet, le Sénégal a procédé, mercredi 2 juin 2021, à la fixation du prix d’une nouvelle émission eurobond (obligations souveraines) portant sur 775 millions d’euros, soit 508 milliards de FCFA, avec un taux d’intérêt fixe de 5,375 % sur une maturité finale de 16 ans. «Cette opération a connu un succès éclatant  en terme de niveau de mobilisation des investisseurs internationaux, avec un taux de sursouscription égal à près de six fois le montant recherché par le Sénégal, et en terme de qualité du livre d’ordres, avec les investisseurs institutionnels de référence dans ce domaine», lit-on dans le communiqué, toutefois, le ministère des Finances et du Budget précise que le Sénégal s’est limité à ses besoins de financements arrêtés en rapport avec ses partenaires face à l’intérêt élevé après trois années d’absence sur les marchés.

Cependant, les fonds obtenus seront exclusivement utilisés pour le rachat d’environ 70 % de l’eurobond expirant en 2024 et libellé en dollars par de nouveaux titres en euros, ainsi que le financement de la participation du Sénégal dans le développement des projets pétroliers et gaziers. «L’attraction pour les titres du Sénégal, dans un contexte de crise sanitaire, dénote une grande confiance du marché financier international dans les politiques publiques menées par le président de la République, au regard des performances économiques du Sénégal, en matière de croissance, de maîtrise du déficit budgétaire et de gestion proactive de la dette», poursuit notre source.

Plus de 200 investisseurs issus des marchés financiers internationaux ont participé à l’émission d’obligations, selon notre source qui ajoute que la délégation sénégalaise, qui a travaillé par visioconférence du 27 mai au 2 juin, était conduite par le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo, d’après le communiqué. Ladite délégation était composée de plusieurs cadres du ministère des Finances et du Budget, du ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, du ministère du Pétrole et des Energies, du ministère des Mines et de la Géologie, du ministère de la Santé et de l’Action sociale, du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, du ministère de l’Environnement et du Développement durable et de la Bceao.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here