Une « Journée de l’excellence » en novembre à Kaolack pour promouvoir les matières scientifiques à l’école

0

L’Inspection d’académie (IA) de Kaolack (centre) a retenu d’organiser une « Journée de l’excellence » en novembre 2021, en vue de promouvoir l’enseignement des matières scientifiques, a-t-on appris de l’inspecteur, Siyaka Goudiaby.

« Dans l’académie de Kaolack, il y a une raréfaction des matières scientifiques. Les séries S1 et S2 sont très faibles. Fort de ce constat, nous allons organiser en novembre 2021 une Journée de l’excellence pour primer les meilleurs élèves de la région afin de les encourager à faire plus d’effort dans les filières scientifiques, et pour instaurer le culte du mérite », a annoncé M. Goudiaby.

L’inspecteur d’académie de Kaolack a fait cette annonce vendredi à l’issue d’une réunion de présentation du rapport sur la revue régionale du système éducatif, édition 2021.
 
« Nous comptons organiser une Journée de mobilisation phare pour partager les valeurs de l’école, le travail, le mérite et l’excellence. Avec cette journée, nous allons offrir en modèle certaines personnalités de la région de Kaolack », a-t-il ajouté.
 
L’inspection d’académie de Kaolack « a besoin de plus d’élèves orientés dans les filières scientifiques et techniques pour accroître son taux de réussite aux examens », a souligné M. Goudiaby. 
 
« Pour notre plan annuel de 2021, a-t-il poursuivi, nous travaillons pour améliorer la promotion de l’enseignement des matières scientifiques et mathématiques en rendant les effectifs beaucoup plus consistants ».
 
Il a précisé que cette « Journée de l’excellence » sera parrainée par Pape Mademba Bitèye, le directeur général de la SENELEC, la société nationale d’électricité.
 
Concernant les résultats enregistrés par son académie, Siyaka Goudiaby note que « le taux d’inscription au niveau du préscolaire est encore faible » à Kaolack.
 
« Pour l’élémentaire, le taux de scolarisation est encore en deçà de la norme, et pour le collège, nous n’avons pas encore atteint de taux de scolarisation de 50% mais les résultats sont assez satisfaisants », a dit l’IA de Kaolack.
 
Il a plaidé pour l’érection d’un plus grand nombre de centres de formation professionnelle et technique à Kaolack et appelé les élus territoriaux de la région à travailler à la création de classes d’alphabétisation fonctionnelles. 
 
APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here