Incendie mortel a l’hôpital Magatte Lo : Macky Sall réclame « toute la lumière » et des «sanctions rigoureuses»

0

Que la lumière soit faite sur l’affaire de l’incendie mortel à la salle de néonatalogie de l’hôpital Magatte Lô de Linguère, et que les coupables soient durement sanctionnés. C’est l’instruction donnée hier, au ministre de la Santé par le Président Macky Sall.

Le terrible incendie qui a ravagé l’unité néonatalogie de l’hôpital Maguette Lô de Linguère et qui a couté la vie à quatre bébés, continue de secouer le pays. Le drame a occupé hier, une place centrale dans la communication du chef de l’Etat en Conseil des ministres. Macky Sall a, d’abord, présenté une nouvelle fois ses condoléances les plus attristées aux parents et familles des quatre (04) nouveaux nés, décédés, avant de faire monter le ton. En effet, il a instruit le ministre de la Santé et de l’Action sociale, de faire toute la lumière sur cette affaire, qui révèle des dysfonctionnements notables des services. Prônant la tolérance zéro dans cette affaire tragique, Macky Sall a souligné à Abdoulaye Diouf Sarr, la nécessité de sanctionner rigoureusement les manquements constatés.

En outre, le chef de l’Etat a demandé à son ministre de déployer toute l’assistance psychosociale requise aux parents endeuillés. Soulignant l’impératif de procéder à des réformes urgentes et en profondeur du système de santé dans toutes ses dimensions, Macky Sall invite, le patron de la Santé et de l’Action sociale, à engager sans délai, en relation avec les ministres en charge des Constructions et de la Protection civile, un audit général des infrastructures sanitaires, notamment, les constructions et installations abritant les services et équipements de santé sur l’ensemble du territoire national.

Invite au contrôle du respect du port du masque dans les lieux publics

Dans le même registre, le Président Macky Sall, constatant le relâchement généralisé dans la lutte contre le Coronavirus qui persiste toujours, a demandé au ministre de relancer la sensibilisation sur le respect des gestes barrières et du port de masque. Rappelant que ce dernier reste une obligation dans les lieux, commerces et transports publics, et de ce fait, devra faire l’objet d’une attention particulière et d’un contrôle approprié par les services du ministère de l’Intérieur.

L’info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here