vendredi, mars 1, 2024

« On ne badine pas avec ça », s’emporte Abdoulaye Diouf Sarr sur l’affaire des faux médicaments

Ne ratez pas!

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale se prononce enfin sur le réseau de trafic de faux médicaments que la police a commencé à démanteler avec la saisie de plusieurs conteneurs.  

Abdoulaye Diouf Sarr a profité d’une rencontre organisée par les cadres de Benno Bokk Yaakaar à Dakar pour dire ce qu’il pense de cette affaire aux relents de scandale. «Le médicament occupe une place importante dans notre système de santé. Le gouvernement ne tolère aucune entorse à leur caractère licite ainsi que leur bonne conservation pour plus d’efficacité. Le trafic de faux médicaments est un crime», a -t-il commencé par observer. Avant de promettre l’enfer aux mis en cause qui seront reconnus coupables d’un tel trafic.  «Nous suivons la situation avec rigueur. Toutes les personnes impliquées dans cette affaire seront identifiées et sanctionnées sévèrement, à la hauteur de leurs actes. On ne badine pas avec ça», a soutenu le ministre.  

A l’en croire, «le dossier sera tiré au clair. L’Etat prendra toutes ses responsabilités et en tirera toutes les conséquences. Le trafic de médicaments est un crime et l’Etat du Sénégal a ratifié la convention de Médicrime».

A noter que les éléments de la sûreté urbaine de Dakar ont intercepté,  le 13 avril dernier, une importante cargaison de faux médicaments que des individus tentaient d’introduire dans le circuit.

WalfNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Articles récents

Bangladesh: 43 morts dans un incendie à Dacca, la capitale

Au moins 43 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans un incendie qui a ravagé jeudi...

Notre sélection pour vous