Evaluation du Projet AMSAN à Kolda : le RADI a amélioré la sécurité alimentaire des populations vulnérables

0

Après deux ans  de mise en œuvre du projet AMSAN qui lutte contre l’insécurité alimentaire dans les communes de Kolda, Bagadadji et Ndorna,  l’équipe du RADI, les services techniques, les bénéficiaires  et partenaires ont procédé, ce mardi 30 mars,  à une évaluation de ce projet qui prend fin.

Il ressort des travaux  que le projet AMSAN a considérablement changé la situation alimentaire et nutritionnelle des populations bénéficiaires. En effet, « le périmètre maraicher, les cantines scolaires, les unités de transformation, le point de vente des produits locaux, les formations » entre autres réalisations de ce projet,  ont contribué au renforcement de la sécurité alimentaire des populations situées dans les zone  d’intervertirions du projet, selon la coordonnatrice du programme juridique du RADI Madame Saly Thiam.

Lui emboitant le pas,  le premier adjoint au maire  de Bagadadji soutient que  l’impact est réel au niveau des bénéficiaires du périmètre maraicher. Aujourd’hui, « les femmes sont parvenues à améliorer leurs revenus et sont devenus plus autonomes », a indiqué Samba Baldé. Jacques Niagha Mansaly de l’école de Sikilo Medina Cherif informe que les cantines scolaires ont contribué à faire baisser le taux de retard et d’abandon dans son établissement. Par la même occasion, « le taux de réussite est passé de 57 % à près de 80¨% à l’école de Bagadji », se réjouit l’adjoint au maire.

Toutes choses qui font que l’élu local réaffirme l’engagement de sa mairie à pérenniser ces acquis avec l’appui de l’animateur agricole formé par le RADI.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here