L’écrivain Ibrahima Hane parmi les finalistes du ‘’Prix Orange du livre en Afrique »

0

L’écrivain sénégalais Ibrahima Hane figure parmi les six finalistes de l’édition 2021 du ‘’Prix Orange du livre en Afrique’’, annoncent les organisateurs dans un communiqué transmis à la presse mardi 23 mars 2021.

Le comité de délibération a désigné les six romans finalistes parmi les 74 livres en lice pour cette troisième édition, précise le communiqué.
 
‘’Pour sélectionner les meilleurs livres parmi les 74 ouvrages présentés par 44 éditeurs issus de 16 pays d’Afrique, ajoute-t-il, cinq comités de lecture se sont mobilisés au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali et en Tunisie.’’
 
‘’Constitués de lecteurs passionnés, ces comités rassemblent des professionnels du livre – critiques littéraires, universitaires, libraires… -, mais aussi de grands lecteurs salariés du groupe Orange dans ces pays’’, poursuit le texte.
 
Les livres des six finalistes sont désormais entre les mains d’un jury international présidé par Véronique Tadjo et composé de personnalités du monde littéraire que sont Yvan Amar (journaliste à RFI, France), Kidi Bebey (journaliste, éditrice et auteure, France), Yahia Belaskri (écrivain et journaliste, Algérie), Eugène Ebodé (écrivain, Cameroun).
 
Youssouf Amine Elalamy (auteur, lauréat 2020, Maroc), Valérie Marin La Meslée (journaliste à l’hebdomadaire Le Point, France), Nicolas Michel (journaliste à Jeune Afrique, France), Gabriel Mwènè Okoundji (psychologue et poète, Congo) et Mariama Ndoye (auteure, Sénégal) font également partie du jury.
 
Ce dernier désignera le lauréat du troisième ‘’Prix Orange du livre en Afrique’’, qui sera remis fin juin à Tunis, selon le communiqué.
 
Le prix a été lancé en 2019 avec le soutien de l’Institut français. Il récompense un roman écrit en français par un écrivain africain et publié par une maison d’édition africaine.
 
Le lauréat va recevoir 10. 000 euros et bénéficiera d’une campagne de promotion de son livre. 
 
‘’Les éditeurs des livres finalistes bénéficieront quant à eux de rencontres professionnelles élaborées en fonction de leurs besoins exprimés’’, souligne le communiqué.
 
Banquier à la retraite, Ibrahima Hane se consacre désormais essentiellement à l’écriture. 
 
Son premier livre, ‘’Errance’’ (2016), a été remarqué au Sénégal et en Afrique. 
 
Dans ‘’L’écume du temps’’, livre qui lui a valu de figurer parmi les finalistes de l’édition 2021 du ‘’Prix Orange du livre en Afrique’’, il raconte l’histoire de Demba Dia, banquier puissant, craint et respecté. 
 
‘’Du jour au lendemain, à la suite d’une cabale politicienne, il est éjecté de la banque. Il se retrouve seul devant sa famille qu’il avait presque sacrifiée sur l’autel de ses ambitions. La solitude, l’amertume, la maladie s’invitent alors’’, mentionne le communiqué.
 
Voici les six finalistes du ‘’Prix Orange du livre en Afrique 2021’’ : 
 
– Ahmed Gasmia, ‘’Les peuples du ciel’’, éditions Frantz-Fanon, Algérie
 
– Ibrahima Hane, ‘’L’écume du temps’’, éditions L’Harmattan Sénégal
 
– Monique Ilboudo, ‘’Carrefour des veuves’’, éditions Les lettres Mouchetées, Congo
 
– Davina Ittoo, ‘’Misère’’, éditions L’Atelier des nomades, Maurice
 
– Sami Mokkadem, ‘’Le secret des Barcides’’, éditions Pop Libris, Tunisie
 
– Loubna Serraj, ‘’Pourvu qu’il soit de bonne humeur’’, éditions La Croisée des chemins, Maroc. 
 
APS 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here