Equateur: les cendres émises par le volcan Sangay affectent cinq provinces

0

(Belga) Les nuages de cendres dégagés par l’activité éruptive du volcan Sangay, à 200 km au sud de Quito, affectait samedi cinq des 24 provinces de l’Equateur et ont entraîné la fermeture d’un aéroport régional, ont indiqué les autorités.

Selon le dernier rapport de l’Institut géophysique national, chargé de surveiller l’activité sismique et volcanique, « des émissions de cendres du volcan Sangay sont observées jusqu’à 2 km au-dessus du cratère ». « Les provinces touchées par les chutes de cendres sont celles de Chimborazo, Guayas, Bolivar, Los Rios et Cañar », a indiqué sur Twitter le Service national de gestion des risques et des urgences de l’Equateur (Sngre). Le Service intégré de sécurité ECU911 a publié des vidéos et des photos montrant plusieurs localités couvertes d’un manteau gris. En particulier la région andine de Chimborazo (sud), peuplée d’un demi-million d’habitants, qui a été placée en alerte jaune (avant l’orange et le rouge marquant le niveau maximum de danger) depuis juin en raison du regain d’activité du volcan. « La présence de cendres dans l’air » a contraint la Direction générale de l’aviation civile à « suspendre les activités de l’aéroport de Guayaquil », capitale de la province de Guayas, a indiqué la DGAC sur Twitter. Ce même aéroport avait déjà été fermé en septembre pour les mêmes motifs. Le Sangay, avec son cône enneigé culminant à 5.230 mètres, est un des nombreux volcans actifs en Equateur, comme le Tungurahua et le Cotopaxi, tous deux au sud de Quito. Il est considéré comme étant en activité éruptive constante depuis 1628, selon l’Institut géophysique. (Belga)