Des gendarmes agressent une équipe de Dakaractu : APPEL condamne et interpelle le ministre de l’Intérieur

Après le reporter de site d’informations SeneNews, c’est autour d’une équipe de Dakaractu de subir la violence exacerbée des forces de défense et de sécurité. En effet, Moussa Bèye et son collègue ont été copieusement tabassés, violentés par des éléments de la gendarmerie sur la place de l’Indépendance qui voulaient les empêcher de prendre des images d’arrestations très musclées. Ils s’en sont sortis avec de légères blessures. Plus grave, leur matériel a été confisqué.

L’Association des Editeurs et Professionnels de la Presse en ligne (APPEL) s’insurge contre cette tendance des hommes supposés assurer la sécurité des personnes et des biens. Elle interpelle le ministre de l’Intérieur tout invitant les autorités de ces forces de défense à parler à leurs troupes, surtout les appeler à plus de sérénité. 

APPEL s’inquiète de la situation très tendue qui prévaut dans le pays. Cette violence ne fera que raviver la tension et impacter de manière très négative notre économie qui est quasiment à terre. 

Les Editeurs de la presse en ligne craignent le pire avec cette escalade de la violence en cours. A cet effet, ils supplient et demandent à toutes les autorités capables d’apaiser la situation de réagir avant que cela ne soit trop tard. 

APPEL s’associe au SYNPICS, au CORED, à la CJRS et à toutes les autres organisations des médias pour demander aux journalistes et techniciens des médias de couvrir avec prudence et détachement les manifestations en cours sur tout le territoire. Elle exhorte les reporters à se souder et à remonter les informations liées à leur sécurité sur le terrain en temps réel afin que des ajustements et des mesures nécessaires soient prises très rapidement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here