Peu d’entreprises redistribuent leurs bénéfices aux travailleurs

0

(Belga) Sur 10.000 entreprises, 67 ont versé une prime bénéficiaire à leurs travailleurs en 2020, selon les chiffres du fournisseur de services RH Securex. Ce système permet depuis 2018 aux entreprises d’attribuer une partie des bénéfices à leurs collaborateurs sous la forme d’une prime fiscalement attractive.

Le nombre d’entreprises ayant versé une telle prime en 2020 n’a pas évolué par rapport à 2019. En revanche, la part des travailleurs qui ont reçu une prime bénéficiaire a augmenté d’un tiers (1,15% des travailleurs belges). Quant au montant moyen versé, il est passé de 1.420 euros en 2019 à 1.334 euros en 2020 (-6%). Les professions libérales, les banques et courtiers en investissements ainsi que la chimie sont les secteurs qui recourent le plus souvent au mécanisme. Les mois de mai, juin, décembre et mars (tant en 2019 qu’en 2020) ont été particulièrement populaires pour le versement. Les primes bénéficiaires sont donc à peine utilisées par les employeurs. Pourtant, les travailleurs gagnent davantage avec les primes bénéficiaires (64% de la prime brute) et les bonus salariaux (65%) qu’avec les traditionnels bonus cash (32%), souligne Securex. « La crise du coronavirus n’a pas eu d’impact sur les primes bénéficiaires l’année dernière, car la plupart des entreprises avaient décidé de les verser en mars, alors que l’impact de la crise était encore très flou », commente Iris Tolpe, partner chez Securex Consulting. « Il sera donc intéressant de voir combien d’entreprises paieront des primes en 2021 sur la base des bénéfices de 2020. » (Belga)