vendredi, septembre 17, 2021

Dr Ousseynou Faye Kiné : « On ne peut pas dépasser le barème de 20 000 francs par séance… Le jour où un homme a exigé d’être plutôt massé par une femme… »

Ne ratez pas!
Spécialiste du traitement des troubles du mouvement ou de la motricité, mais aussi des déficiences ou des altérations des capacités fonctionnelles, la kinésithérapie est un métier appartenant au corps de la médecine qui n’est pas très connu par la plupart des sénégalais. Certains allant jusqu’à l’assimiler au service de massage. D’ailleurs, ce dernier est juste un parmi les traitements du kinésithérapeute comme l’étirement, la contention, la relaxation neuromusculaire, l’application de courants électriques, la cryothérapie, la balnéothérapie, la presso thérapie entre autres traitements adaptés, selon le cas du patient, pour mobiliser ou stimuler les tissus ou muscles endommagés ou altérés, et ainsi effectuer une rééducation neuromusculaire, corrective ou compensatrice. Une visite effectuée chez un spécialiste du nom de Ousseynou Faye, a permis à ce dernier de révéler les points essentiels du métier tout en décrivant les maux qui gangrènent leur secteur. En effet, au Sénégal, nombreux sont ces citoyens qui préfèrent aller voir les salons de massage pour se soigner ou encore se faire plaisir. La majorité pense que les tarifs des consultations dans les cabinets de kinésithérapie ne sont pas très accessibles comparé aux salons de massage. Le docteur Faye de préciser qu’il est évident que les tarifs chez les privés peuvent être un peu plus élevés, mais ne pouvant absolument dépasser le barème de 15.000 francs allant même jusqu’à 20.000 francs au plus cher. Cependant, précise-t-il, il peut y avoir des clients qui choisissent de se rendre expressément dans les salons de massage pour d’autres fins. Ceux-là il peut arriver qu’on leur fixe des prix selon le service demandé. Ce qui n’aura rien à voir avec la kinésithérapie qu’il exerce. Sur ces envies diverses des clients, il a tenu à nous raconter cette anecdote sur un client qui préférait un massage pratiqué par une femme plutôt qu’un homme.

DakarActu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous