Dialogue National :  Pouvoir et opposition valident le report des Locales

0

Le dialogue politique fait son bonhomme de chemin. Malgré les quelques couacs notés, les différentes parties sont tombées d’accord sur l’audit du fichier et l’évaluation du processus électoral.

 Malgré quelques blocages et couacs suivis du décès de son président, le général Mamadou Niang, le dialogue politique est en train de faire du chemin. Les différentes parties ont accordé leurs violons sur les experts qui doivent faire l’audit du fichier et l’évaluation du processus électoral. Il ne reste que l’Usaid qui finance l’audit et l’Etat chargé de financer l’évaluation de signer les contrats avec les auditeurs et évaluateurs. L’assurance est des plénipotentiaires de la majorité et de l’opposition. Membre de la délégation de la majorité à la commission politique du dialogue national Cheikh Sarr qui s’est confié à WalfQuotidien déclare: «La liste des experts devant faire l’audit et l’évaluation a été validée par le comité de suivi depuis lundi dernier. Il reste à l’Usaid de signer les contrats pour les auditeurs et à l’Etat de signer les contrats avec les évaluateurs. L’Usaid finance l’audit et L’Etat finance l’évaluation». «La réunion du comité de suivi de la semaine dernière a permis de valider la liste des 9 experts qui doivent faire l’audit du fichier et l’évaluation du processus électoral. La plénière de la commission politique du dialogue national sera convoquée pour le lancement des activités d’audit et d’évaluation», renchérit Alassane Cissé de la mouvance présidentielle.

Chargé des élections de Pastef, Aldiouma Sow souligne que la liste des experts recrutés par le cabinet ERA a été validée par les membres du comité de suivi de l’audit et de l’évaluation du processus électoral. Selon lui, une rencontre avec les experts pour valider ensemble la méthodologie de travail et le planning va être tenue incessamment. «Le comité de suivi est une entité mise en place par la plénière de la commission du dialogue politique et composé par les délégués de tous les pôles en raison de 3 par pôle», poursuit-il, ajoutant que l’Usaid s’est engagée à financer l’opération en payant les experts mais pour l’évaluation il faudra trouver l’argent pour se faire. Il faut préciser que l’audit et l’évaluation sont deux opérations distinguent qui seront effectuées par deux équipes distinctes. S’agissant de la polémique sur le cabinet de Era, il explique que son rôle se limite à recruter les experts, car selon lui, il fallait un cabinet pour élaborer des termes de référence et lancer l’appel d’offres. Ce cabinet qui a lancé l’appel d’offres, a présenté une liste d’experts validée après 3 réunions. S’agissant de la succession du défunt président de la commission cellulaire du dialogue politique, aucun nom n’est encore sorti. Alassane Cissé affirme qu’il appartient à l’Etat de choisir son successeur.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here