Gestion de Dakar Dem Dikk : Thierno Alassane Sall et Cie s’étonnent du silence du Procureur

0

On n’en finit pas avec la polémique entre le Dg sortant et l’actuel  de Dakar Dem Dikk. Cette fois-ci, c’est la cellule des Cadres de la République des Valeurs qui y remet une couche.

Dans une tribune rendue publique intitulée «La Gabégie et la démarche nébuleuse caractérisent nos sociétés nationales», les cadres de Thierno Alassane Sall ont dénoncé la gestion de La Poste et de Dakar Dem Dikk. Sous ce rapport, les cadres de la République des valeurs concluent que «toutes nos sociétés nationales sont devenues des vaches à lait pour ce régime, tantôt pour traire les rentrées financières qu’elles peuvent générer, tantôt pour caser la clientèle politique du parti au pouvoir».

S’agissant de Ddd, les cadres de la République des valeurs de se demander : «Comment un esprit cartésien peut concevoir qu’un directeur de société nationale puisse rouler avec un véhicule d’un montant de 85 millions de F CFA (156 500 dollars) dans un pays classé parmi les 25 plus pauvres au monde, où plus de 70 % de la population vivent sous le seuil de pauvreté ?». Et de s’interroger sur les emplois fictifs qu’auraient créés le sortant. «Comment concevoir qu’il pourrait exister plus de 200 emplois fictifs payés par l’argent du contribuable, pendant que le chômage endémique des surdiplômés tarde à être dénouer ?», se demandent les cadres de la République des Valeurs. A l’actuel Dg de Dakar Dem Dikk, ils demandent : «Comment accepter qu’un Directeur général d’une société publique puisse embaucher des chargés de missions (marabouts) avec salaires équivalent à ceux des directeurs, adossés à une dotation de 300 litres de carburant par mois ?» Pendant ce temps, déplorent les cadres de la République des valeurs, «aucune auto-saisine par le Procureur de la République n’a filtré à ce jour pour enquêter sur l’utilisation de l’argent du contribuable sénégalais dans cette société. Ce mutisme interpelle même les esprits les moins avertis… ».

En ce qui concerne la gestion de la Sn Poste, la cellule des cadres de la République des valeurs signale que «le 21 décembre 2020, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) annonce entamer la restructuration de La Sn Poste, en mettant en place le processus de validation de la comptabilité analytique». Ce projet massivement rejeté par les organisations syndicales, à les entendre, «est à l’origine de la mobilisation actuelle du personnel sur l‘ensemble du territoire national. Par conséquent, le service postal universel, droit auquel aspirent nos compatriotes ne sera pas assuré tant que le personnel ne retournera pas au travail».

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here