Pertes de 30,6 milliards, 200 agents fictifs… : le nouveau DG de Dakar Dem Dikk accable Moussa Diop

0

Si les accusations portées contre lui sont avérées, l’ancien directeur de la société nationale de transport urbain, Dakar Dem Dikk va entrer dans le livre des records de la mauvaise gestion. Il aurait fait perdre à l’entreprise plus de 30,6 milliards de francs sans compter les centaines d’agents fictifs.

Oumar Boun Khatab Sylla, le nouveau directeur général de Dakar Dem Dikk a sorti les cafards de Me Moussa Diop, son prédécesseur à la tête de la société nationale de transport urbain Dakar Dem Dikk. Oumar Boun Khatab Sylla, qui faisait le bilan de ses 100 jours à la tête de Ddd, révèle des pertes cumulées de 30,6 milliards de Frs Cfa. «Garder le silence sur bien des aspects aurait dû être interprété autrement. Nul n’ignore que depuis ma passation de service, j’avais préféré garder le silence», dit-il, lors d’une conférence de presse. Or, d’après lui, l’entreprise connaît des difficultés. A l’en croire, il y a beaucoup de problèmes concernant le paiement des salaires, le marché du carburant, les pièces de rechange…«Dans cette situation confuse, nous avons privilégié l’action plutôt que la polémique. J’ai hérité d’une situation avec des pertes cumulées de 30,6 milliards. C’est ce bilan dont se réjouit Me Moussa Diop», assène Oumar Boun Khatab Sylla. Toujours d’attaque, il précise: «Tous ses exercices à la tête de Ddd ont été négatifs, en atteste les états financiers. J’ai trouvé des dettes sociales de7, 140 milliards parmi d’autres catégories de créances. Les actifs financiers au 15 septembre, le jour où je prenais service, il y avait 81 millions disponibles dans les caisses de Ddd», révèle-t-il encore.

Oumar Boun Khatab Sylla répond ainsi à son prédécesseur qui l’accuse d’avoir bloqué, sur instruction du chef de l’Etat, ses indemnités comme ancien patron de société nationale de transport urbain à cause de sa position sur le troisième mandat. Moussa Diop affirme, en effet, avoir été limogé parce qu’il a dit que la constitution interdit au président Macky Sall de briguer un troisième mandat. Des propos qu’Oumar Boun Khatab Sylla qualifie de «contrevérités». «Jamais le président ne m’a dit de couper les indemnités de Me Moussa Diop. Il est en train de manipuler l’opinion parce que toutes ses indemnités à raison de 5 millions de Frs Cfa par mois lui ont été payées», renseigne Oumar Boun Khatab Sylla qui accuse son prédécesseur d’avoir négocié des indemnités de départ de 120 millions de francs Cfa pour une société en difficultés comme Dakar Dem Dikk. M. Sylla qui dit avoir commandité un audit du personnel de la société nationale de transport urbain, révèle que 200 personnes «fictives» qui ont été recrutées par Moussa Diop, percevaient régulièrement leurs indemnités sans se présenter au travail. «Plus de 200 agents fictifs qui ne se sont pas présentés à l’audit du personnel», poursuit le nouveau directeur général de Ddd. Ce qui a certainement envenimé la situation, c’est le licenciement par Oumar Boun Khatab Sylla de l’épouse de Moussa Diop.«J’ai licencié sa femme qui était en indisponibilité. Elle avait renouvelé sa disponibilité et elle devait reprendre en octobre. Ce qu’elle n’a pas fait. C’est comme cela qu’elle a été licenciée. Sept (7) autres travailleurs ont été licenciés pour abandon de poste», dit-il encore.

WalfNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here