lundi, septembre 27, 2021

Forum des arabisants à Kolda : « plus de 12 000 jeunes diplômés tapent à la porte de l’emploi »

Ne ratez pas!

Le Mouvement National des Arabisants Républicains et la Fédération Nationale des jeunes Afro-arabes du Sénégal poursuivent leur tournée à l’intérieur du pays. A l’étape de Kolda ce samedi 19 décembre un forum régional est organisé. La rencontre a permis de faire un diagnostic de la situation des arabisants qui souffrent de problèmes de chômage, de formation et d’insertion, d’accès au financement entre autres.

Selon El Hadji Bassirou Sow coordonnateur national du mouvement des arabisants républicains, « plus de 12 000 jeunes diplômés en langue arabe tapent sans succès à la porte de l’emploi au Sénégal ». S’y ajoute les besoins en formation des arabisants qui peinent aussi à accéder au financement. A ce jour, « 840 arabisants  recensés dans le pays dans le cadre de l’initiative Un Arabisant-Un Projet-Un Financement » attendent toujours d’être appuyés, a déploré M Sow. Toutes choses qui font que ce responsable des arabisants républicains  croit dur comme fer que « les arabisants sont défavorisés et manquent de considération de la part des pouvoirs publics ».

Une situation qui, selon lui, il urge d’inverser au plus vite. En tout cas les arabisants attendent des signaux forts de la part de l’Etat dans ce sens à partir du début de l’année 2021. Ce qui a motivé cette tournée nationale pour diagnostiquer leurs problèmes afin d’aller déposer leurs doléances à la table du Président de la République lors d’une rencontre qu’ils espèrent pouvoir obtenir de ce dernier au terme de ce périple à l’intérieur du pays.

Pour El Hadji Bassirou Sow et Cie, il est hors de question que les arabisants soient confinés à ne faire que de « la lecture de coron, diriger des prières … ». Il y a parmi eux « des ingénieurs, des économistes, des informaticiens entre autres cadres  qui doivent participer au développement de ce pays au même titre que les autres », a-t-il martelé.

Toutefois, son collègue Ibrahima Sène se félicite de l’avènement du bac unique qui permet aujourd’hui aux arabisants de faire certains concours et d’être orientés à l’université. Sur ce dernier volet, il invite l’Etat du Sénégal à accorder une année préparatoire aux nouveaux bacheliers pour leur permettre de renforcer leur niveau en langue française afin qu’ils soient plus à l’aise dans les amphithéâtres.

A signaler que ce forum de Kolda est mis à profit pour rappeler à l’Etat  une  promesse relative à la création d’une université arabo-islamique au Sénégal.

ismaila.mansaly@koldanews.com  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Notre sélection pour vous