Boubacar Vieux DIOP, responsable APR : « c’est la démobilisation des militants. Le parti n’a plus d’âme »

0

C’est la mauvaise camaraderie à l’Apr de Guédiawaye. L’Apr est actuellement malade au niveau de ce Département. Et certains de ses militants prônent une thérapie de choc, prescrit par le président de cette formation politique, par ailleurs chef de l’Etat, Macky Sall. C’est du moins la conviction de Boubacar Vieux Diop, responsable politique de l’Apr dans cette localité, plus précisément au niveau de la Commune de Wakhinane-Nimzaat. Ce dernier, dans une déclaration de presse, se dit indigné par la situation de son parti et invite leur mentor Macky Sall à prendre ses responsabilités avant qu’il ne soit trop tard. Faisant le point sur la situation locale de leur parti, M. Diop a dénoncé d’emblée l’inertie des structures. «L’Apr traverse des moments difficiles dans tout le Sénégal, plus particulièrement à Guédiawaye. Ici, il y a absence d’animation, et c’est la démobilisation des militants. Le parti n’a plus d’âme. Et il faut avoir le courage de le dire. Ma conviction profonde est que le péril est dans la demeure», dit-il.

Boubacar Vieux Diop s’est aussi offusqué des querelles internes et la frustration des militants qui minent son parti. «(L’Apr est miné par des clans. Chaque maire ou responsable gère son camp. Les coordonnateurs communaux du parti sont laissés à leurs propres sorts et sont très fatigués. Les militants sont aussi frustrés car abandonnés par les responsables qui ont des moyens. Le Président doit réhabiliter les coordonnateurs communaux qui ont très tôt affiché leur militantisme à l’Apr, contrairement aux arrivistes qui viennent pour créer parfois des divisions et marginaliser les militants de la première heure. Aujourd’hui, les coordonnateurs communaux ne coordonnent plus rien alors qu’ils méritent respect car ils étaient présents aux premières heures de combat en gagnant les élections sans moyens, ni rien. Donc, ils méritent la récompense et non la marginalisation qu’ils vivent actuellement pour des raisons inavouées. Les maires qui les ont remplacés ne pensent qu’à eux-mêmes», renchérit M. Diop.

Parlant des élections locales, ce responsable apériste de Wakhinane- Nimzaat exige le respect du calendrier républicain et se dit prêt à prendre part à ces joutes après concertation avec la base. «Tout peut arriver. Car, notre position sera celle de nos militants. Nous la préparons activement. En tout cas, nous ne laisserons plus personne faire ou décider à notre place. Je vous le dis rien ne sera plus jamais comme avant ici à Guédiawaye. L’opposition la plus radicale au Président Sall se trouve à l’Apr. Et le moment venu, ces gens vont quitter le navire. C’est pourquoi, nous nous érigeons en bouclier pour sauver le parti ici à Guédiawaye».

walf-groupe.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here