Souvenir : Serigne Mansour SY « Borom daradji » nous quittait il y a 8 ans

0

Huit (8) ans après sa disparition, Serigne Mansour Sy « Borom Daradji » reste toujours dans le cœur des musulmans en particulier les talibés tidianes. Né le 15 août 1925 à Tivaouane, Il fut rappelé à Dieu à l’âge de 87 ans, un 8 décembre 2012. 

Ce Mardi 8 décembre 2020 partout dans le monde, des fidèles se souviennent de lui et se rappellent de ses bienfaits, notamment ses soutiens aux familles démunies et le nombre de musulmans qu’il convoyait à la Mecque à chaque année pour le pèlerinage.
Fils de Serigne Babacar Sy et de Sokhna Astou Seck, Serigne Mansour Sy, occupa le khilafa du 14 septembre 1997 au 8 décembre 2012. Il est décrit comme l’un des plus grands érudits du Sénégal. Son acuité d’esprit et sa maîtrise des textes font de lui un mufti hors pair. Il savait tenir en haleine son auditoire avec un sens de l’humour décapant faisant que ses disciples ne bronchent jamais quelque soit la durée de son discours.
Serigne Mansour Sy Borom Daraadj, l’homme à la mise parfaite d’où le nom de «Borom sangnsé bi» accordait une importance capitale au savoir et à l’apprentissage et à l’enseignement du Saint Coran.
Sur le plan économique, Serigne Mansour Sy était aussi un agriculteur disposant de terres partout au Sénégal. Son entourage proche d’ailleurs raconte que les revenus de cette activité contribuaient à l’entretien des daaras.
Ses différentes intervensions ont toujours retenties et fait échos sur la scène internationale. L’on se souvient tous de sa réaction percutante et pertinente par rapport aux carricatures du prophête.
Dans un texte de 52 pages écrit en 2006, Seydi Mouhamadoul Mansour SY et réadapté à l’actualité en 2012 , trois mois avant son rappel à Dieu , pour dénoncer la publication des caricatures sur le Prophète Mouhamed (psl) par Charlie Hebdo, le khalife exhortait les organisations internationales à adopter une convention internationale garantissant ‘’à chacun la liberté de culte’’, et permettant de mettre fin aux insultes contre les religions révélées ».

Ashafiya

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here