Abdoulaye Diouf Sarr : « nous ne sommes pas à l’abri d’une seconde vague »

0

La situation de l’épidémie de Covid-19 est marquée par une augmentation du nombre de cas enregistrés ces quatre dernières semaines. Selon, le ministre de la Santé et de l’Action sociale «la tendance à la hausse peut s’aggraver avec une augmentation des cas communautaires».

Par conséquent, «nous ne sommes pas à l’abri d’une seconde vague avec les dures conséquences qu’elle entraine». C’est pourquoi, déclare Abdoulaye Diouf Sarr, nous devons rester vigilants et veiller au respect strict des mesures barrières surtout le port de masque. «Je voudrai saluer les actions menées par mon collègue ministre de l’Intérieur suite à la rencontre du Comité national de gestion des épidémies (Cnge) en vue de faire respecter le port de masque dans certains lieux publics, privés et dans les transports», lance Diouf Sarr qui s’exprimait, samedi, lors du point de presse quotidien sur le coronavirus.

Pour ce dernier, ces efforts doivent être poursuivis et accentués. D’ailleurs il va saisir, annonce-t-il, son collègue pour faire des évaluations à tous les niveaux pour que ces instructions soient respectées. Car, seuls la mobilisation et l’engagement de toutes les populations peuvent freiner la propagation du virus et éviter la prise de toute mesure contraignante. Sur ce, il engage le personnel sanitaire et communautaire à poursuivre leurs actions afin de vaincre la Covid-19.

Entre le samedi 5 et le dimanche 6 décembre 2020, sur les 2 149 tests réalisés par l’Institut Pasteur de Dakar et l’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formations (Iressef), 180 nouvelles contaminations ont été recensées. Soit un taux de positivité de 16,32 %. Sur cette liste des personnes testées positives au nouveau coronavirus, la majorité sont issues de la transmission communautaire. Soit 117 au total et seulement 63 cas contacts. Du côté des guéris, on compte, le week-end dernier, 69 qui ont été testés négatifs et sortis de l’hôpital.

En revanche, 8 autres patients dans un état grave sont pris actuellement en charge dans les services de réanimation. Malheureusement le Sénégal a enregistré encore, sur ces deux jours, deux décès liés à la Covid-19. Ce qui porte le bilan macabre à 338 morts, depuis le 2 mars date à laquelle la pandémie a été déclarée au Sénégal.

walf-groupe.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here