Vélingara : Des jeunes leaders rappellent à macky Sall sa promesse de création à Vélingara d’un hôpital de niveau 2

0

En campagne électorale à Vélingara lors des élections présidentielles de 2019, le président Macky Sall avait promis de créer à Vélingara un hôpital de niveau 2 . Un an  et demi après cette promesse n’est toujours pas tenue. Alors que  le nombre de décès augmente dans le district sanitaire et les  populations soufrent de manque criard de soins médicaux.  Face à cette situation peu reluisante, des jeunes leaders de sensibilités politiques et religieuses différentes  ont mis sur pied le  CRHV pour amener les autorités à satisfaire leur doléance.

Le collectif pour le rétablissement de l’hôpital de Vélingara (CRHV)  qui faisait face à la presse  hier  mercredi  n’est pas passé par quatre chemins pour justifier la nécessité de doter Vélingara d’un hôpital de niveau 2 . « Au vu de la taille  démographique  du département, vu sa proximité avec les deux Guinées  et la Gambie,  nous avons l’intime conviction que cette contrée mérite bien  un hôpital » A martelé  le porte parole du jour du collectif Mame Cheikh Mbengue qui poursuit «  Des indépendances à nos jours , notre  département dispose toujours d’un district sanitaire, ce malgré le fait que cette  population du fouladou  a été  toujours attachée aux différents  régimes politiques   qui se sont succédés de Senghor à Macky  en passant  par Diouf »   A –t-il laissé entendre . Avant de rappeler au président Macky Sall  sa promesse électorale « Nous lançons un appel au président de la république qui avait promis aux Vélingarois un hôpital de niveau 2  à la date du 9 février 2019 en  pleine campagne électorale  au stade municipal de Vélingara. Nous disons au Président Macky Sall ,et à son gouvernement  que  les populations  de Vélingara souffrent de plusieurs maux  parmi lesquels : le nombre élevé de décès enregistré par année au sein du  district sanitaire , le nombre d’enfants morts nés , les pertes en vie humaine liées  essentiellement au  retard accusé sur les évacuations de nos malades vers les hôpitaux de  Tamba et Kolda. Compte tenu de toutes  ces difficultés, nous demandons. au Président de la République de venir en appui pour sauver ce peuple parce que la santé est prioritaire   » A –t-il dit ; Pour la prochaine étape de leur combat, le collectif compte organiser une conférence de presse le 5 décembre  et à ce propos,  il invite tous les segments de la populations de se joindre à eux. 

Babacar Diouf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here