dimanche, juillet 25, 2021

Émigration clandestine : Néné Fatoumata TALL disculpe l’Etat et charge la société

Ne ratez pas!

Prenant la parole lors du face-à-face entre le gouvernement et les journalistes, la ministre de la Jeunesse a justifié la recrudescence du phénomène en pointant du doigt les jeunes et la société sénégalaise.

Selon elle, l’Etat du Sénégal travaille dans le sens d’endiguer ce phénomène de l’émigration mais les jeunes ne veulent rien entendre. A en croire la ministre, ces derniers qui s’activent dans le secteur de l’informel préfèrent affronter la mer.  « 88% de ce secteur informel constitue les candidats à l’émigration clandestine qu’elle soit régulière ou irrégulière », indique-t-elle. Néné Fatoumata TALL demande à la population de bien faire la différence car une « politique claire et solide » est mise en place. Un phénomène qui plus, indique-t-elle, « n’est pas propre au Sénégal. C’est un phénomène mondial et africain ».

« Evitez de lier le phénomène de l’émigration irrégulière à une absence ou à une mauvaise politique de jeunesse de l’Etat du Sénégal. L’Etat du Sénégal a une politique de jeunesse claire et solide. Il faut une analyse très objective de la situation qui va nécessairement conduire à une certaine considération. La crise de la pandémie de la Covid-19 a eu un impact très négatif. J’en appelle au sens de la responsabilité des parents et familles. Les jeunes vivent une pression sociale énorme. Une pression incalculable dans les maisons, les quartiers et dans les lieux de travail », explique-t-elle.

WalfNet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles récents

Le débat africain : quels défis pour les inventeurs « made in Africa » ? • FRANCE 24

Par leur innovation et leur adaptabilité, les inventeurs ont prouvé aux yeux de tous leur génie. Ils...

Notre sélection pour vous