« Dites à mes enfants que je les aime »: les derniers mots de Simone Barreto, l’une des victimes de l’attentat de Nice

0

Elle avait 44 ans et était maman de trois enfants. Simone Barreto Silva a brutalement perdu la vie lors de l’attaque au couteau à Nice. Brésilienne, elle vivait depuis quelques années à Nice. Ancienne danseuse de samba, elle rêvait d’ouvrir son restaurant, et était décrite comme une femme « solaire » par ses proches.

Peu avant 9h, Simone Barreto Silva se trouvait dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption. Elle croise le chemin de Brahim Issaoui, un Tunisien de 21 ans. Celui-ci lui donne un violent coup de couteau. La mère de famille est parvenue à s’enfuir et s’est réfugiée dans un restaurant situé en face de la Basilique. Avant de succomber à ses blessures, elle prononce ses derniers mots: « Dites à mes enfants que je les aime », rapporte le média français BFMTV. 

De sources française et italienne, Brahim Issaoui, l’auteur de l’attentat, est arrivé clandestinement en Europe par l’île italienne de Lampedusa, le 20 septembre. Puis il a débarqué sur le continent, à Bari (Italie), le 9 octobre, où il aurait reçu un ordre de quitter le territoire sous sept jours.

Arrivé à Nice 24 à 48 heures avant l’attaque

Sa trace est alors perdue, jusqu’à mercredi, quand il appelle son frère Yassine, à Sfax, en Tunisie. « Il est arrivé en France (mercredi) aux alentours de 20H00. Il a dit qu’il allait en France car pour le travail c’est mieux », a raconté vendredi Yassine Issaoui à l’AFP, incapable de comprendre la dérive de ce frère qu’il avait vu se tourner vers la religion depuis environ deux ans, après avoir lancé un petit débit d’essence informel.

De source proche de l’enquête, on table aussi sur une arrivée du jeune homme à Nice « 24 à 48 heures avant l’attaque ».

Puis c’est à 08H29, jeudi, qu’il est vu entrant dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice. A 08H57, il est neutralisé par une équipe de la police municipale. En moins d’une demi-heure, il a tué trois personnes.

Attaque au couteau à Nice: un homme, soupçonné d’avoir été en contact avec l’assaillant, interpellé

Attaque au couteau dans une église à Nice: qui sont les 3 victimes?

Attaque au couteau à Nice: sa famille témoigne