Kaffrine : hausse attendue de 15 à 25 % de la production d’arachide et de céréales (DRDR)

0
Photo - Champ d'arachide kolda

L’accroissement des efforts de l’Etat, combiné au renforcement de mécanisation et à une bonne pluviométrie vont favoriser une augmentation de la production d’arachide et de céréales de 15 à 25 % dans la région de Kaffrine, a estimé son directeur régional du développement rural (DRDR), Samba Ndao Tall.

‘’L’année dernière, nous avons produit 70.000 tonnes d’arachide et 240.000 tonnes de céréales. Cette campagne nous osons espérer une hausse de 15 à 25% des productions à Kaffrine.’’, a-t-il déclaré mardi en marge d’une tournée de suivi de la campagne agricole initiée par le gouverneur de la région, William Manel.

‘’L’effort soutenu de l’Etat du Sénégal pour renforcer la mécanisation à tractation animale et motorisée et la bonne pluviométrie ont fortement contribué aux bons résultats de cette campagne 2020-2021’’, a fait valoir le DRDR.

Le gouverneur a de son côté insisté sur le fait que les producteurs de Kaffrine s’étaient brillamment illustrés dans la production et dans l’emblavement.

‘’Ce que nous avons vu et constaté sur le terrain est rassurant quant à l’augmentation des productions et des rendements car nous avons bénéficié de circonstances favorables avec une bonne pluviométrie bien répartie dans le temps et dans l’espace’’, a-t-il souligné.

Il a rappelé qu’à Kaffrine, l’Etat avait mis en place du matériel agricole pour booster l’agriculture à travers une augmentation substantielle de la production mais également à travers des rendements qui cadrent parfaitement avec les objectifs d’émergence.

‘’Nous sommes la région la plus dotée en matière de matériels agricoles puisque nous sommes une région essentiellement agricole avec des surfaces emblavées de plus en plus importantes ‘’, a encore salué M. Manel, plaidant pour une augmentation de la dotation en intrant pour la région pour dit –il être en phase avec ses producteurs qui méritent d’être soutenus.

Pour William Manel, ‘’le gouvernement a fait de l’agriculture une réponse appropriée à l’exode rural et à l’émigration clandestine à travers des projets comme la délégation à l’entreprenariat rapide (DER), le Pasa –Loumakaf et tant d’autres projets logés dans le ministère de l’agriculture’’.

‘’Il y a eu des efforts qui ont été fait par le gouvernement. Mais, il faut encore faire plus et mieux pour permettre aux jeunes de ne plus risquer leur vie dans la mer’’, a invité M. Manel.

Dans le cadre de sa tournée économique, le gouverneur s’est tour à tour rendu dans les communes de Saly Escale et Fass Thiékéne (département de Koungheul) et Kahi et Kathiott, deux communes du département de Kaffrine.

Il s’est entretenu avec des exploitants agricoles et a visité de nombreux champs à Saly Escale, Cheikh Tidiane Sall (Dimiskha), Cheikh Lo (Médinatoul Salam) et Mamadou Thiam (Kahi).

William Manel a aussi visité une ferme agricole réalisée par le pasa-Loumakaf à Keur-Diabel, dans le département de Kaffrine.

Le gouverneur de Kaffrine est attendu ce mercredi dans les communes de Sagna (département de Malem Hodar), Diamal (Birkelane) et Gniby et Boulel, deux communes du département de Kaffrine.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here