Economie : la Bceao favorable au report d’échéances sur les prêts, pour une durée de 3 mois renouvelables

0

Le report d’échéances a été une des décisions prises par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao). 

Un accompagnement des entreprises qui rencontrent des difficultés pour rembourser leurs crédits à cause de la pandémie a été mis en place par la Bceao. En conséquence, les établissements de crédits ont été, dès lors, invité « à accorder aux entreprises et aux particuliers qui le sollicitent, un report d’échéances sur leurs prêts, pour une durée de 3 mois renouvelables sans charges, ni intérêts, ni frais, ni pénalités de retard », a informé le directeur national pour le Sénégal de la Bceao, Amadou Al Aminou Lo.

A ce titre, renseigne M. Lo, « à la date du 30 septembre 2020, un total de 7 451 reports d’échéances ont été accordés par les banques du Sénégal dont 1 156 aux entreprises, 3 aux systèmes financiers décentralisés et 6 292 aux particuliers. Des échéances reportées sont évaluées à 73,7 milliards de F Cfa dont 64,7 milliards de F Cfa, déclarés en faveur des entreprises (87,7% des encours) contre 430 millions de F Cfa en faveur des institutions de microfinances et 8,6 milliards de F Cfa pour les particuliers », a confié le directeur national pour le Sénégal de la Bceao.  

Ce dernier de relever que les encours des créances reportées, montant global restant dû, sont évalués à 337,1 milliards de F Cfa dont 305,1 milliards de F Cfa déclarés en faveur des entreprises (90,5% du total des encours) contre 2,6 milliards, en faveur des institutions de microfinances et 29,38 milliards de F Cfa pour les particuliers. Des recours qui ont profité, à ce jour, à plusieurs secteurs. Avec comme principaux, « transport, entrepôts et communication (21%) ; agriculture, sylviculture et pêche (16%) ; électricité, gaz, eau (11,03%) ; commerce en gros et détail (7,94%) ; industrie manufacturée (7,81%) ; restaurants hôtels (4,69%) » informe le directeur national pour le Sénégal.

Plus de 5 300 milliards injectés par la Bceao dans les banques durant la crise.

Il faut signaler que durant la crise, l’Etat, les Banques et la Bceao se sont concertés et ont pris des mesures pour atténuer les difficultés économiques que la Covid-19 aurait pu engendrer. Pour ce faire, la direction nationale pour le Sénégal de la Bceao a levé certaines mesures de limitation et a injecté dans le secteur bancaire plus de 5 000 milliards de nos francs Cfa. « A l’échelle de l’Union, les injections de liquidités sur le marché monétaire s’élèvent au 26 octobre 2020 à 5 350 milliards de F Cfa », a annoncé ce mardi 27 octobre 2020, M. Lo. 

Celui-ci a profité d’un point de presse initié à l’issue de la réunion trimestrielle avec l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (Apbefs) consacrée aux échanges sur la situation du système bancaire pour faire l’état des lieux. Il est ressorti de ses propos que « le volume de liquidités levées sur le marché des soumissions des banques retenues au Sénégal s’élève à 5 77,9 milliards de Cfa sur 3 616 milliards de F Cfa pour l’ensemble des acteurs de l’Uemoa ».

DakarActu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here