PAP2A : Seydou Guèye rappelle le nécessaire portage institutionnel

0
Les enjeux stratégiques du Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP2A) et son envergure nationale imposent un « portage institutionnel de haute facture », estime Seydou Guèye, ministre, conseiller en communication de la présidence de République.
« Les enjeux stratégiques du PAP 2A et son envergure nationale commandent un portage institutionnel de haute facture, afin d’en assurer une mise en œuvre inclusive et efficiente », déclare-t-il dans des propos rapportés par le Bureau d’informations gouvernementales (BIG).
Selon le BIG, Seydou Guèye intervenait mercredi au cours d’un séminaire de haut niveau sur la communication du PAP2A, en présence du ministre porte-parole du président de la République, Abdou Latif Coulibaly.
Le ministre, conseiller en communication de la présidence de République affirme que « cette rencontre va permettre d’engager une nouvelle dynamique dans la mise en œuvre du PAP2A avec la double perspective de renforcer le partage d’information et l’engagement ».
Le PAP 2A, d’un montant de 14. 712 milliards de francs CFA, a été validé mardi 29 septembre par le Président Macky Sall. Il sera financé à hauteur de 39% avec une contribution du secteur privé et des partenariats publics privés (PPP).
Selon un document du BIG, le PAP 2A est axé sur la réduction de la dépendance vis-à-vis de l’extérieur à travers une industrialisation durable et inclusive, l’accélération de la souveraineté alimentaire, sanitaire et pharmaceutique, le renforcement de la protection sociale pour une meilleure résilience.
Il vise aussi une plus grande capacité d’intervention du secteur privé dans l’économie et la mise en œuvre accélérée et effective de réformes clés.
La rencontre a noté la présence des membres du cabinet du président de la République, d’experts et de représentants des cellules de communication de l’APIX, du ministère des Finances et du Budget, du ministère de l’Economie du Plan et de la Coopération et d’autres structures dont le FONSIS, le FONGIP et l’ANSD.
APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here