Un agent de la Croix rouge meurt électrocuté à Rufisque

0

Les Sénégalais continuent de subir les affres des fortes précipitations qui se sont abattues le week-end dernier à Rufisque. Elles ont causé des dégâts matériels et humains. Dame Diop Ndiagne, un jeune volontaire de la Croix rouge a perdu la vie par électrocution, alors qu’il tentait de sauver un enfant en difficulté.

Le volontaire  habitant à Diokoul était très engagé dans la lutte contre la Covid-19. Depuis trois mois, Dame et ses camarades travaillent avec le comité départemental. Une nouvelle qui a fini de plonger la ville dans l’émoi et la consternation.

Ces pluies reçues ont perturbé les populations. Il n’y avait aucune  localité qui a échappé aux inondations. Des quartiers lotis à l’entrée de Rufisque tels que Keury Souf, Keury Kaw, Guendel, Thiawlène  aux constructions spontanées dont Diorga Montagne en passant par les nouvelles citées, tout était dans l’eau. Ce sont d’abord les 14 Km de canaux à ciel ouvert qui étaient incapables de contenir les eaux pluviales. L’eau  a débordé du début à la fin, versant le surplus dans les maisons voisines. Les populations ne pouvaient que constater le mal. La position de la commune de Rufisque par rapport à la mer a créé un déséquilibre total. Le niveau de la mer étant plus élevé que la terre pleine, la commune est devenue une cuvette qui reçoit l’eau venant de Sangalkam, de Kounoune et de Keur Ndiaye Lô. Toute cette eau vient ainsi stagner au centre ville, créant une forte inondation un peu partout.

En allant à Thiès, juste à l’entrée de Diamniadio, la route nationale s’est divisée en deux parties, bloquant le passage des heures durant. Les automobilistes étaient obligés de faire un détour pour regagner Thiès.

WalfNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here