Statut du chef de l’opposition : Barthélémy Dias soupçonne un deal Macky – Idy

0

Ce n’est pas de sitôt la fin du débat portant sur le statut du chef de l’opposition. Barthélémy Dias en rajoute une couche. Invité hier à l’émission Pencoo sur Walf Fm, sans nommer le patron de Rewmi, le maire de Mermoz Sacré-cœur a cassé du sucre sur Idy.

Entre Idrissa Seck et les khalifistes, le divorce est consommé. Invité hier à l’émission Pencoo de Walf Fm, Barthélémy Dias, un des lieutenants de Khalifa Sall, a tiré à boulets rouges sur le patron de Rewmi sans le nommer à propos du statut du chef de l’opposition. «Je suis prêt à engager le combat contre le demi troisième mandat. J’ai fait le choix de servir mon pays. Sur les 16 millions que compte le Sénégal, j’ai choisi de servir mon pays avec les Ousmane Sonko, Babacar Diop, Guy Marius Sagna, Malick Guèye du Grand parti, Thierno Bocoum, Y’en a marre… Ce n’est pas parce que les grands font du deal que nous allons l’accepter», dénonce le maire de Mermoz Sacré-cœur qui pense que «des gens veulent s’accaparer du pays». «Nous n’allons pas accepter. Ils se connaissent. C’est temps-ci on épilogue beaucoup sur le statut de l’opposition. Comment comprendre qu’on débloque chaque année 2 milliards à remettre à son farouche opposant ? Il n’y a pas de démenti de la présidence, de la cellule de communication du dialogue national… », avertit Barthélémy Dias.

S’agissant du débat portant sur le 3ème mandat, Dias-fils soupçonne Macky Sall de faire un demi troisième mandat par un report systématique de toutes les élections. «La population sénégalaise a eu confiance en Macky Sall. Il y a également une relation basée sur le respect et la tolérance. Macky a une seule obligation, c’est de respecter cette population. Il doit changer de posture en ne visant pas un troisième mandat. La démocratie c’est une combinaison de personnes qui gouvernent et une opposition qui s’oppose. Si ces gens s’unissent dans un dialogue politique pour berner le peuple avec des questions portant sur un gouvernement d’union nationale, statut du chef de l’opposition, il y a problème. Macky a une visée dans ces concertations : c’est d’avoir un demi troisième mandat», prédit le maire de Memoz Sacré-cœur, pour qui le principal objectif de Macky, «c’est de voir comment reporter encore les élections locales. Ce qui impliquera un report des élections législatives de 2022 à 2024 et reporter la présidentielle de 2024 à 2027. C’est ce que j’appelle le demi troisième mandat». Tout cela, à l’entendre, «c’est pour s’accaparer du pétrole et du gaz qui seront exploités vers la fin de 2024. C’est pour cela qu’ils veulent se maintenir au pouvoir».

Barthélémy Dias appelle les populations à la mobilisation générale pour faire face à cette volonté du Président. «On ne va pas l’accepter. Les manifestations du 23 juin, on les avait préparées pendant 4 longues années avec une lutte sur la dévolution monarchique du pouvoir. Wade a beaucoup fait pour le Sénégal mais c’est la contestation populaire qui a précipité sa chute», a souligné le maire de Mermoz Sacré-Cœur

S’agissant de la question portant sur l’accaparement des ressources gazières et pétrolières, il souligne : «Le livre de Thierno Alassane Sall est révélateur de la manière dont les tenants actuels du régime gèrent le pays. Il a démissionné parce qu’il a vu des actes malhonnêtes. Il a démissionné par patriotisme et par citoyenneté. Avec la publication de l’ouvrage, il n’a ni été inquiété ni convoqué par le procureur, c’est dire que l’ouvrage révèle des vérités. En Côte d’Ivoire et en Guinée, on copie le modèle sénégalais avec l’instauration du parrainage, les emprisonnements de leaders politiques».

WalfNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here