Libre propos : Aidons l’Etat à vaincre la Covid-19 !

0

Par Abdoulaye THIAM

La vulnérabilité de l’humanité a été mise à rude épreuve par le nouveau coronavirus. Partie de la province de Wuhan en Chine, la Covid-19 s’est propagée dans le monde à une vitesse supersonique et a confiné des milliards d’individus. A la date d’hier, jeudi 13 août, elle a atteint 20.716.498 de personnes et en a tué 751.033. Au Sénégal, du cas zéro enregistré le 2 mars dernier, nous en sommes à 11.740 déclarés positifs dont 244 décès et 3923 sous traitement.

Depuis lors, l’Etat multiplie les initiatives pour freiner sa propagation. Certaines ont été décriées à tort ou à raison. Sans occulter le lot d’incohérences dans la riposte notées ça et là. Toutefois, force est de reconnaître, que l’Etat a entrepris des décisions et pas des moindres pour combattre ce fichu virus qui a fini par mettre l’économie du monde entier à genou.

Aux Etats-Unis, le Président Trump a prévu un plan de relance à 1.000 milliards de dollars. En France, Le Président Macron promet 200 millions d’euros et un plan pour la reconquête industrielle pharmaceutique afin de «reconquérir la souveraineté sanitaire» de son pays.

En Chine, le Président Xi Jinping a dévoilé un plan de soutien de 1.000 milliards de yuans (131,4 milliards d’euros) pour soutenir son économie qui a chuté cette année pour la première fois en 40 ans, en raison de la pandémie de coronavirus.

La Banque Centrale européenne de l’UE envisage de mettre à la disposition des marchés financiers 750 milliards.

Au Sénégal, le Président Sall a créé un Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 dénommé «FORCE-COVID-19». Il sera doté de 1000 milliards de FCFA.

Partout donc dans le monde, on assiste à une pluie de milliards pour sauver l’économie qui tourne au ralenti. La dette privée est presque en passe de devenir une dette publique. Du jamais vu !

Quid de l’humain dans cette résilience face à la Covid-19 ? Chaque pays s’organise à sa manière pour éviter l’hécatombe. Confinement total par-ci, port obligatoire de masque par-là. La liberté très chère à l’être humain est mise à rude épreuve pour sauver la planète.

Sauf que certains ne semblent toujours pas comprendre la dangerosité de cette pandémie. A côté de certains qui cherchent d’une manière ignoble à s’enrichir, à faire du business dans un monde dévasté, d’autres font preuve d’incivisme, d’insouciance et du «matey» pour propager la maladie dans les villes, villages et autres hameaux.

Le Chef de l’Etat, Macky Sall conscient que dans un pays pauvre, très endetté, comme le nôtre, il était impossible de procéder à un confinement total, devant déboucher sur des émeutes de la faim, a tenté par tous les moyens de sensibiliser ses concitoyens en leur demandant même «d’apprendre de vivre avec le virus», tout en faisant preuve de responsabilité (respect des mesures barrières, de la distanciation physique, port de masque…). Mais, rien n’est fait.

Or, il est temps de comprendre que si nous voulons combattre ce virus, nous devrons faire preuve de responsabilité à tous les niveaux. Il est clairement établi par les spécialistes de santé d’ici et d’ailleurs que la Covid-19 profite des rassemblements pour se propager. Notamment dans nos lieux de culte, la célébration événements heureux (baptême, mariage) ou/et malheureux (décès).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here