Politique à Kolda : « L ‘INACCEPTABLE » (par Saloum Sonko)

0

Je suis sénégalais de la casamance.

De par mes parents, je suis originaire de la région de sédhiou et je suis Koldois de cœur ( c’est la région que je connais le plus pour y avoir fait pratiquement toute mon enfance ) et d’adoption ( j’y ai construit ma maison à la sueur de mon front, sans l’aide de quelqu’un mais avec l’assistance soutenue d’Allah et ma seconde épouse est Koldoise )

La particularité et le charme de la casamance, c’est que même dans l’adversité nous restons gentlemen , élégants, courtois et républicains.

Nous ne verserons jamais dans les insanités, les diffamations pour régler des comptes politiques car il y a une vie après la politique et personne ne sera éternel au pouvoir.

J’ai tourné la page de l’élection présidentielle au soir du 19 février après avoir félicité contre toute attente ( j’étais le chargé de la communication de la coalition Sonko Président) le président MACKY Sall pour sa réélection.

J’attends tranquillement les élections locales et en fonction des ambitions, des programmes, de la vision, du bilan des uns et des autres, en toute responsabilité et en toute objectivité, je ferai mon choix.

Je voterai et je ferai voter pour le candidat de mon choix et j’en assumerai toutes les conséquences.

Les responsables politiques de kolda, que ça soit Abdoulaye Bibi Baldé, Mame Boye Diao, Moussa Baldé sont d’une politesse , d’une élégance et d’un sang-froid qui dépassent l’entendement.

Ils ont tous été lynchés publiquement ( je me souviens encore et cela me reste au travers de la gorge, le Maire de kolda Bibi hué au stade régional de kolda et au terrain réveil).

L’homme est resté calme, imperturbable.

C’est de la force.

Depuis quelques mois, des lobbies s’attaquent à un autre fils de kolda, Moussa Baldé, celui ci Ministre de fonction et personne ne l’a jamais entendu.

Il n’a pas leur temps.

Qui l’aurait imaginé avec un Cissé Lô, un Mbaye Ndiaye, un Moussa Sy….?

Le poste de Directeur des domaines suscite des convoitises et de la jalousie.

Ce poste est occupé par un autre fils de kolda, Mame Boye Diao, fervent défenseur du régime MACKY Sall .

Il fait l’objet d’attaques et de diffamations visant à nuire à sa personne et à sa réputation et cela par de minables journalistes alimentaires.

Cette fois ci, pour faire semblant de pondre quelque chose de solide, ces minables citent mon ami et frère, le gouverneur de la région de Dakar, Monsieur Al Hassane Sall connu de kolda à kaolack en passant par ziguinchor pour sa probité morale et intellectuelle.

C’est ce qui lui a valu d’ailleurs cette promotion fulgurante de pré fet à sa nomination en qualité de gouverneur jusqu’à la prestigieuse station de gouverneur de Dakar pour son âge.

Je précise que je ne lui dois Absolument rien.

Cependant on se voue un respect mutuel.

A mon frère Mame Boye Diao, je lui demande d’apporter très rapidement un démenti et de porter plainte contre ce journaliste qui a fait dans la diffamation.

Je ne remercierai jamais assez nos députés d’avoir refusé de voter la loi contre la dépénalisation du délit de presse.

A mes chers frères Koldois, je vous exhorte à faire bloc autour de vos fils en attendant tranquillement les locales.

Le moment venu, nous voterons librement pour qui nous voulons.

Nous n’avons pas besoin de descendre l’un pour hisser l’autre.

C’est peine perdue.

Je ne puis terminer ce post sans féliciter le jeune frère Koldois Doura ( je précise qu’il ne me connait même pas) pour le geste noble et humanitaire qu’il a fait en recrutant cette dame en détresse.

Dieu est aux commandes de tout et il vous récompensera ici bas ou dans l’au-delà pour cet acte qui honore tous les fils de la région.

J’avais mal au cœur de lire certains commentaires de Koldois qui s’offusquaient de son geste.

Ni Bibi Baldé ( ce n’est d’ailleurs pas la vocation d’un Maire) ni Mame Boye Diao encore moins un Abdourahmane Baldé dit Doura qui peuvent régler le problème du chômage des jeunes dans une région aux potentiels et opportunités d’emplois énormes et non exploités par les différents régimes qui se succèdent.

J’avais pourtant averti et alerté mais je n’ai pas été entendu.

Al Hassane Sall n’est pas un saint mais son éducation et son parcours lui interdisent de faire certaines choses.

Quant à moi, sur certaines questions notamment des attaques infondées sur des leaders de kolda, qu’ils soient de l’opposition ou du régime, je sortirai, je parlerai.

Non à la liquidation de certaines personnes au nom de la politique.

C’est dégueulasse.

Saloum Sonko, citoyen koldois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here