Maisons conventionnées : l’Etat a payé la totalité de la dette aux bailleurs

0

L’Agence de gestion du patrimoine bâti de l’Etat (AGPBE) a payé la totalité de sa dette envers les propriétaires des maisons dites conventionnées, a déclaré jeudi à Dakar son directeur général, Yaya Abdoul Kane.

‘’Aujourd’hui, nous sommes à jour sur les loyers. Nous n’avons pas de dette, hormis quelques conventions qui posent problème. C’est environ 52 conventions’’, a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

M. Kane affirme que quand il venait de prendre en main cette agence de l’Etat, 850 conventions liant l’Etat à des propriétaires immobiliers avaient été recensées à la suite d’un audit, pour un loyer annuel de 16,7 milliards de francs CFA.

Selon lui, à la fin de l’audit, la dette à payer aux propriétaires des maisons louées par l’Etat s’élevait à 34,8 milliards.

‘’Il y a des conventions qui n’ont pas été l’objet d’un paiement de 2014 à 2020. A la demande du chef de l’Etat, le ministère des Finances a mis à la disposition de l’AGPBE 35 milliards de francs CFA pour l’apurement de cette dette’’, a expliqué Yaya Abdoul Kane.

Au 31 décembre 2019, la ‘’totalité de la dette a été entièrement payée (…), ce qui est une première pour l’AGPBE’’, a-t-il dit.

‘’Mieux, cette année, pour la première fois, le premier trimestre de l’exercice 2020 a été entièrement payé. Avant la fête de Tabaski (prévue fin juillet), nous payerons la facture du deuxième trimestre’’, a assuré M. Kane.

En plus des efforts fournis pour l’apurement de la dette envers les propriétaires des maisons conventionnées, l’AGPBE travaille sur un ‘’programme de rationalisation et de déconstruction de cette dette’’, suivant les recommandations du président de la République sur la réduction des charges locatives de l’Etat en 2013.

‘’L’idéal, c’était de passer de 16,8 à 8 milliards de francs CFA par an. Mieux, avec le nouveau contrat de performance, l’objectif fixé à l’agence est d’arriver à 5 milliards de francs CFA par an’’, a dit Yaya Abdoul Kane aux journalistes, soulignant que ‘’cet exercice s’avère difficile du fait de la demande constante de l’administration en bureaux et logements’’.

Selon lui, l’AGPBE a résilié 359 contrats irréguliers à la suite de l’audit des conventions.

‘’Si ces résiliations sont effectives, l’AGPBE va faire une économie de 3 milliards de francs. Aujourd’hui, nous avons atteint 2 milliards de francs CFA en termes de résiliation’’, a-t-il précisé.

Selon M. Kane, l’Agence de gestion du patrimoine bâti de l’Etat va renégocier certaines conventions jugées élevées.

Il ajoute que l’Etat est en train de mettre en œuvre un programme d’acquisition par location-vente, dans le but d’acquérir certaines maisons qu’il a prises en location.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here