Problématique de l’eau / Entre défaillances techniques et réclamations : SEN’EAU lève l’équivoque, explique la démarche et apporte des précisions

0
Depuis quelques temps, les sénégalais se plaignent du mode de facturation de la Sen’Eau. C’est pourquoi cette dernière s’est livrée à un exercice de clarification pour que nul n’en ignore.Comme l’explique le responsable administratif de la Sen’Eau à Pikine, « après le travail détaillé du releveur, nous procédons à la saisie des différents éléments qui vont constituer les détails de la facture. Dès lors, s’il y’a des anomalies notées lors des relevés du technicien, nous procédons à une analyse sans complaisance pour un éventuel redressement. »

Il est clair que parfois, les gens ont tendance à faire des réclamations alors qu’il y’a des détails qu’il faudrait d’abord étudier avant de passer au stade de réclamation, selon toujours le responsable de Sen’Eau/Pikine, Ouseynou Owens Ndiaye.

Autre précision de Sen’Eau, sachant qu’elle exerce une mission de service public, leurs portes sont grandement ouvertes pour toute  réclamation de clients.

« Si le client se sent frustré à cause du prix de sa facture, il doit avant tout appeler un plombier pour voir s’il n’y a pas de fuite quelque part. S’il se trouve qu’il n’y a pas de problème technique, il sera question donc pour lui de faire un étalonnage de compteur, c’est à dire que son compteur devra faire l’objet d’une vérification pour en savoir plus sur sa méthode de compter », souligne M. Ndiaye. Il précisera même que c’est un travail qui n’est pas effectué par Sen’Eau, mais plutôt par le ministre du commerce qui va envoyer un agent assermenté qui l’amènera au banc d’essai sous la supervision du client et de Sen’Eau.

Sur le prix du m3, il sera bien pour le client d’en savoir un peu plus. Ainsi, les 20 premiers m3 sont appelés la tranche sociale, celle qui est facturée le moins cher avec 202 frs le m3. Les autres 20 m3 seront comptabilisés sur la 2e tranche. Mais, si toutefois la consommation dépasse encore ces 20 derniers m3, vient alors la 3e.

Le point le plus important et qui conduit souvent aux réclamations, c’est le gaspillage ou l’utilisation abusive de l’eau. Ainsi, Sen Eau appelle les clients à plus d’attention sur l’utilisation de l’eau parce que c’est un aspect important qui participe à la rationalisation de l’eau. «  N’oublions pas que nous avons été dans une période récente de semi-confinement et que l’utilisation abusive de l’eau pourrait être une probabilité qui explique les différentes réclamations. Donc j’invite les Sénégalais à l’utilisation rationnelle de l’eau pour éviter d’éventuelles surfacturations… »

Problématique de l'eau / Entre défaillances techniques et réclamations : SEN’EAU lève l'équivoque, explique la démarche et apporte des précisions...
Problématique de l'eau / Entre défaillances techniques et réclamations : SEN’EAU lève l'équivoque, explique la démarche et apporte des précisions...
Problématique de l'eau / Entre défaillances techniques et réclamations : SEN’EAU lève l'équivoque, explique la démarche et apporte des précisions...
Problématique de l'eau / Entre défaillances techniques et réclamations : SEN’EAU lève l'équivoque, explique la démarche et apporte des précisions...
DakarActu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here