« Depuis 30 ans, Madyana vit dans la torpeur et dans l’insécurité et des gens sont tués comme des moutons », tonne Sokhna Mame Say Mbacké

0
Quelques heures après le meurtre d’un jeune  dune vingtaine d’années à Madyana au terme d’une bagarre, la famille de Serigne Souhaïbou Mbacké est montée au créneau  pour dénoncer l’insécurité qui galope depuis 30 ans dans ce coin de la cité religieuse. Pour  Sokhna Mame Say Mbacké, fille du Khalife de Serigne  Souhaïbou Mbacké, « les morts à la suite d’agression sont fréquentes dans ce quartier. »Elle poursuit non sans donner des précisions.  « Madyana est l’un des plus vastes quartiers, sinon le plus vaste de Touba. Il est le plus populaire de toute la cité religieuse aussi. Et pourtant, il n’a aucun poste de police,  contrairement aux autres grands quartiers qui en disposent depuis belle lurette. Nous estimons que c’est un oubli regrettable. Serigne Souhaïbou Mbacké mérite plus, pour tout ce qu’il a fait pour le Sénégal et pour  l’Islam. Son Khalife, Serigne Cheikh Say, n’a pas pour habitude de dénoncer, de faire dans la grogne. Sa longanimité est certes très élevée, mais il ne faudrait quand-même pas le mettre au pied du mur. Depuis 30, des gens sont tués comme des moutons… »

Sokhna Mame Say Mbacké de signaler, par ailleurs,  les difficiles conditions de vie des populations surtout en période d’hivernage.  « Au moment où je vous parle, le quartier est encerclé par les eaux de pluie. D’ailleurs,  même la maison du Khalife à Madyana est inondée. La mobilité est réduite et les habitants  sont à la portée des maladies. Nous savons que l’État fournit des efforts colossaux pour Touba, mais Madyana, mis à part les lampadaires récemment installés par la mairie,  ne se prévaut d’aucun privilège! »

DakarActu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here