Tabaski : Baboucar Moundor Ngom assure que Diourbel sera bien approvisionnée en moutons

0

L’adjoint au gouverneur de Diourbel chargé des affaires administratives, Baboucar Moundor Ngom, assure que les moutons seront disponibles en quantité suffisante dans cette région pendant la fête de Tabaski 2020 et promet que les mesures nécessaires seront prises pour accompagner les éleveurs.

« Cette année, avec toutes les dispositions qui ont été prises par le ministre de l’Elevage et des Productions animales, on espère que la région sera suffisamment approvisionnée en moutons », a-t-il dit, au cours d’une réunion du comité régional de développement (CRD).

Cette rencontre axée sur les préparatifs de la Tabaski 2020, a permis aux acteurs de soulever des préoccupations concernant les points de vente, la sécurité, l’accompagnement des éleveurs et le rôle que doivent jouer les collectivités locales dans la réussite de l’opération.

« Pour chaque point, on fera de telle sorte que les commodités soient présentes. Il s’agit, entre autres, de l’approvisionnement correct en eau, de l’éclairage, des dispositions à prendre sur le point de vue hygiénique », a promis l’adjoint au gouverneur de Diourbel.

Dans ce contexte de coronavirus, dit-il, l’administration prendra les mesures idoines pour le respect des gestes barrières au niveau des points de vente normalisés des moutons.

« Aucune personne ne sera acceptée dans les points de vente sans masque, et j’ai demandé aussi aux collectivités territoriales de voir comment les aider », a-t-il souligné.

La gouvernance de Diourbel, en relation avec la région médicale, compte mettre en place des postes médicaux avancés au niveau des grands forails, notamment à Touba, pour la prise en charge d’éventuels malades du coronavirus.

Le chef du service régional de l’élevage, Mame Diarra Ndiaye, précise que les besoins de la région sont estimés à 155 625 moutons.

’’Les intentions de vente sont estimées à 155.625 têtes, mais on ne peut pas dire que c’est le chiffre réel, puisse que c’est le disponible local que l’on recense et intègre dans la plateforme +sama kharou tabaski+ pour la vente du bétail », laquelle « a été mise en place pour aider les éleveurs à vendre leurs moutons et restreindre les déplacements à cause de la pandémie », a expliqué Mame Diarra Ndiaye.

Seydi Kâ, le président des éleveurs de Diourbel, affirme que « les éleveurs du Sénégal sont déterminés » à contribuer à un « bon déroulement des opérations de Tabaski ». « On est engagé pour que chaque Sénégalais puisse avoir un mouton », a-t-il rassuré.

Les représentants de la police et de la gendarmerie ont réaffirmé leur disponibilité à garantir la sécurité des personnes et des biens, et à veiller au respect des mesures barrières au niveau des forails normalisés.

Ils ont aussi promis d’assurer la surveillance des points de vente avant, pendant et après la Tabaski.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here