Décès de Badara Mamaya Sène : sa mémoire saluée à travers le monde

0

L’ancien arbitre sénégalais, Badara Mamaya Sène, décédé lundi à Rufisque continue à recevoir les hommages du monde du football pour son œuvre sur le terrain mais aussi à travers la formation.

Mardi, le président Gianni Infantino a adressé une lettre de condoléances à la Fédération sénégalaise de football (FSF) via son président, Augustin Senghor.

’’En tant que Membre de la Commission des arbitres de la FIFA de 2002 à 2017, vice-président de la Commission des arbitres de la CAF entre 2002 et 2017, ancien instructeur d’arbitres de la CAF et de la FIFA, ancien directeur du département des arbitres de votre fédération, Badara a contribué au développement du football au Sénégal, en Afrique et dans le monde’’, a témoigné Gianni Infantino.

’’Nom important de l’arbitrage africain, son héritage et ses réalisations, sur et en dehors du terrain ne seront pas oubliés’’, ajoute le président de l’instance dirigeante du football mondial.

Lundi déjà, à travers un Tweet, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad, a salué l’œuvre de l’arbitre de la finale de la CAN 1992 à Dakar.

’’Il a beaucoup œuvré pour le développement du football en Afrique’’, a rappelé le président de l’instance dirigeante du football au sujet du défunt, qui a pris part à trois éditions de la Coupe d’Afrique des nations (1988,1990 et 1990) avant de se reconvertir en formateur avec son statut d’inspecteur des arbitres de la CAF et de la FIFA.

Dans la presse sportive africaine, le décès de l’ancien président de l’Association nationale des arbitres du football du Sénégal (ANAFS), inhumé dans la ville dont il a été le maire de 2009 à 2014, a fait l’objet de plusieurs articles et de la ‘’Une’’ du quotidien béninois ‘’Le Pays émergent’’.

Dans ce pays ouest-africain où le défunt compte beaucoup de proches dont l’ancien président de la Fédération béninoise de football, Anjorin Moucharafou, ancien membre du Comité exécutif de la CAF, une cérémonie de lecture du Saint Coran est prévue lundi.

Dans les hommages, le président Moucharafou se rappelle que le défunt ‘’a été et restera un compagnon fidèle au président Issa Hayatou’’, alors que Bruno Arthur Didavi retient de Badara Mamaya Sène quelqu’un qui a ‘’beaucoup contribué à la formation des plus grands arbitres africains’’.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here