Fabouly Gaye sur les chantiers inachevés » : « Kolda manque d’avocat au niveau central… »

Le pont de Hilèle, le lycée technique, l’université, le complexe frigorifique de Bouna entre autres,  les chantiers inachevés sont légion à Kolda, selon Fabouly Gaye. L’ancien président du conseil régional pointe un doigt accusateur à la classe politique du Fouladou qui, selon lui, a une part de responsabilisé dans cette situation.

« Kolda manque d’avocat au niveau central. Je suis de ceux qui pensent que les populations koldoises sont orphelines », a-t-il déploré avec amertume. Car, « sur bien des questions, des projets,  aucun acte n’a été posé pour amener Dakar à achever les travaux. Nous manquons de leaders capables d’amener les plus hautes autorités du pays à comprendre les préoccupations des populations», a-t-il soutenu.

Avant de poursuivre : « je ne crois plus à un ministre qui va me faire croire que  ces travaux seront achevés dans telle ou telle période ». A en croire ce jeune leader surnommé « Dinding Manso », les acteurs locaux ont aussi leur part de responsabilité sur  cette « négligence » des fouladounabé.

« Qu’est-ce que nous avons fait pour attirer l’attention de l’autorité sur l’importance d’achever les travaux de  l’université, du lycée technique et du complexe frigorifique ? », s’est-il interrogé.

Fabouly Gaye d’assener ses vérités pour dire ceci : « Nous sommes une commune qui aime créer des conflits inutiles entre les leaders alors que  nous avons le devoir de se mobiliser comme un seul homme pour exiger l’achèvement de ces travaux ».  

« Il nous faut mettre de côté nos divergences afin de mener  ensemble le combat pour la résolutions des questions essentielles de Kolda », a-t-il appelé avec insistance.

Avant de rendre un vibrant hommage  à la jeunesse de Kolda qui, selon lui, a pu réaliser dans l’unité et la cohésion une action citoyenne qu’il qualifie de haute portée à savoir la construction du pont artisanal de Hilèle.

Un exemple que les acteurs politiques  doivent impérativement suivre pour réaliser  la main dans la main le développement de Kolda, a-t-il conclu.

ismaila.mansaly@koldanews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here