De nouveaux heurts ont éclaté jeudi au Parlement hongkongais

0

(Belga) De nouvelles tensions ont éclaté jeudi au Parlement hongkongais entre les membres de l’opposition et les pro-Pékin, a rapporté le South China Morning Post. Au cours d’une discussion sur la loi controversée criminalisant tout outrage à l’hymne national chinois, l’un des députés pro-démocratie, Ted Hui Chi-fung, a jeté un sac contenant des plantes pourries et malodorantes sur le siège du président du Parlement. La police et les pompiers ont dû intervenir. La députée pro-Pékin Chan Hoi-yan a été transférée à l’hôpital après avoir déclaré que l’odeur la rendait malade.

Les services de sécurité ont emmené Ted Hui hors de l’hémicycle. Pendant le débat, les tensions étaient déjà fortes: deux députés du même camp ont également été conduits vers la sortie. L’élu pro-démocratie a expliqué plus tard qu’il avait utilisé le sac pour protester contre le président du Parlement Andrew Leung, celui-ci ayant limité le droit de parole des membres pro-démocratie du Parlement. « Ce qui est en train de pourrir, c’est notre principe ‘un pays, deux systèmes, notre État de droit, nos valeurs hongkongaises’, a-t-il déclaré. « Je veux rendre à Andrew Leung et au camp pro-Pékin la monnaie de leur pièce ». Le Parlement a débuté mercredi par la deuxième lecture d’une loi qui prévoit des sanctions pour ceux qui insultent ou utilisent l’hymne national chinois à des fins commerciales. Le parlement chinois a de son côté approuvé jeudi la loi qui permet à Pékin d’envoyer ses propres services de sécurité à Hong Kong si la sécurité nationale est menacée. Cette loi permet de contourner le parlement de Hong Kong. Les manifestants pro-démocratie, tout comme Washington, craignent que le régime « un pays, deux systèmes » ne prenne fin. (Belga)