Na Corona Kélé : Contre-attaque musicale au Covid-19 en Casamance (Par Hélène Boucher)

0

Depuis le 3 mai, Sédhiou subit l’effet Coronavirus avec non moins de 60 cas détectés. Un constat alarmant que DJ Difa, figure bien connue de la station Gabou FM, avait anticipé. En quelques jours, il a mobilisé une quinzaine d’artistes de sa région et de ses trois départements afin de donner à chacun et chacune l’occasion de lancer un appel à la population pour le respect des consignes sanitaires et la distanciation, grâce à une compilation originale de DJ Pispa. « Malheureusement, on assiste encore à trop de poignées de main en milieu public, trop de gens refusent de se soumettre aux consignes ! », déplore l’animateur. Ce dernier se devait de jouer sa partition en sensibilisant les communautés, à l’instar de plusieurs régions du Sénégal dont Dakar et son hymne à la riposte du virus Ngaaka Blindé initié par le rappeur et producteur Didier Awadi.

15 artistes ont immédiatement adhéré à l’enregistrement de Na Corona Kélé, sans poser aucune condition.

« On a mélangé le rap au chant traditionnel pour atteindre une large cible citoyenne », précise DJ Difa. Parmi ces griots de la sensibilisation au Covid-19, Star Bacary, Dialidiang, Éva Wanfida, Kana Flo, Zeroj, Djaliba 2, Capi Dak, FJ Energi, Ndiaye bâ, Fallou, Sakalata Mandiou, Indiscipline Flo, Saloum Diebaté et Astou Safari. Chacun à leur façon, ils et elles ont chanté les consignes à intégrer au quotidien, surtout en ce début de mois qui annonce un pic de contamination dans la région.

Pour Star Bacary, l’enfant sacré de Goudomp maître de l’afro-djambo, impossible de se taire. Il lui importait de sensibiliser les populations en langue mandingue et avait au préalable composé sa propre pièce musicale Korota, au studio de DJ Faya à Kolda, duquel sera tiré un vidéoclip. « Korota signifie la catastrophe en mandingue, ta un appel au ras le bol dans lequel nous plonge ce virus que nous souhaitons voir éradiqué. Beaucoup de gens en Casamance ne mesure toujours pas la gravité de cette maladie. La musique a un pouvoir de sensibilisation sans crainte, ni aggression. Il faut garder espoir, combattre ensemble, pour qu’un jour prochain, notre train de vie normal soit notre quotidien… »

La compilation Na Corona Kélé s’est réalisée sans aucune aide financière étatique, comme en témoigne le jeune animateur qui a su rallier autant de voix au-delà de leur distanciation géographique. C’est le cas de Star Bacary, établi actuellement à Kolda, ou encore d’Éva Wandifa, à Bounkiling. « Déplacer ces artistes au studio de Sédhiou, surtout en situation restrictive, nécessite des coûts que nous avons su absorber de notre propre chef, sans rien recevoir, grâce à la collaboration notamment du studio de DJ Faya à Kolda », se félicite DJ Difa. Plus largement, la compilation rejoindra chacune des communautés de Casamance par ses langues dont le mandingue, le peulh, le wolof, le diola « et un peu de kriyol pour faire passer le message jusqu’à nos amis de Guinée-Bissau », ajoute-t-il. La pièce circule à Sédhiou sur la plupart des ondes radiophoniques et l’appel est lancé aux stations radios de Kolda et Ziguinchor afin qu’elle servent aussi de courroie de transmission.

Par Hélène Boucher

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here