Les quotidiens mettent en exergue la pandémie du Covid-19

0

Les différents journaux parus dans les kiosques continuent de garnir leur Une par la crise sanitaire engendrée par le nouveau coronavirus (Covid-19).

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le gouverneur de la région de Dakar ‘’ferme les commerce non essentiels et les plages…’’, selon le journal Le Quotidien qui affiche à sa Une : ‘’durcissement des mesures de restrictives à Dakar, capitale-test’’.

La Tribune signale des rassemblements dans plusieurs zones de Dakar et titre : ‘’Voyage dans le virus de l’inconscience’’.

Dans le journal Libération, le ministre de la Santé lance : ‘’Ne dormons pas sur nos lauriers’’. ‘’La seule courbe qui nous préoccupe est celle du nombre de cas positifs au coronavirus’’, dit Abdoulaye Diouf Sarr.

S’intéressant à la courbe épidémiologique, L’As fait ce constat : ‘’Le nombre de guéris dépasse les hospitalisés’’.

A ce jour, 265 cas ont été déclarés positifs au Sénégal dont 137 guéris. Deux patients sont décédés et un autre a été évacué en France à la demande de sa famille. Les 125 patients restants sont sous traitement dans les établissements de santé.

Concernant les menaces sur les emplois, le quotidien L’As affiche à la Une : ‘’Macky Sall interdit tout licenciement’’.

Le président de la République a pris une ordonnance pour interdire les licenciements et garantir des revenus aux travailleurs mis en chômage technique durant la pandémie de coronavirus, a annoncé vendredi le ministre du Travail, Samba Sy.

L’ordonnance du chef de l’Etat ‘’vise, dans les limites de la durée de la loi d’habilitation, d’une part, à interdire le recours au licenciement, d’autre part, à garantir un revenu au travailleur mis en chômage technique’’, a dit M. Sy lors d’un point de presse.

‘’L’ordonnance comporte des mesures comme l’interdiction, durant la pandémie de Covid-19 et dans les limites de temps de la loi d’habilitation (…) du 2 avril 2020, de tout licenciement autre que celui motivé par une faute lourde du travailleur‘’, a-t-il précisé.

Cette mesure prise par le chef de l’Etat oblige les employeurs à ‘’rechercher, avec les délégués du personnel, des solutions alternatives telles que la réduction des heures de travail, le travail par roulement, l’anticipation des congés payés, le redéploiement de personnel, le travail à temps partiel’’, pour éviter les licenciements, selon Samba Sy.

Le niveau de rémunération d’un travailleur en chômage technique ne saurait être inférieur ni au salaire minimum interprofessionnel garanti, ni à 70 % de son salaire moyen net des trois derniers mois d’activité, a indiqué le ministre du Travail.

Commentant cette mesure, Sud Quotidien titre : ‘’L’Etat confine le patronat’’.

Enquête s’intéresse aux impacts du Covid-19 sur les entreprises sénégalaises et s’exclame à la Une : ‘’Stopper l’hémorragie’’.

‘’Plongée dans un coma profond, l’économie sénégalaise, malgré les nombreuses mesures prises par le gouvernement, risque de vivre l’une des pires tragédies de son histoire à cause de la pandémie du Covid-19’’, écrit le journal.

Le Soleil souligne que 458 donateurs ont contribué à la lutte contre le Covid-19 à hauteur de 29 627 100 104 francs Cfa. Selon le journal, ‘’l’appel lancé par le président de la République (…..) il y a seulement 18 jours rencontre une très forte adhésion’’.

L’Observateur annonce que le chef de l’Etat ‘’sort au Palais aujourd’hui pour lancer le convoyage de l’aide alimentaire destinée aux populations’’.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here