Le Sénégal d’abord

0
Le citoyen que je suis, conscient du risque économique que pourra engendrer la crise sanitaire du COVID 19, se permet en toute humilité une petite réflexion sur la modification de notre architecture budgétaire. Mes propositions portent sur une planification budgétaire.
Je pense humblement que le président Macky SALL devra :
Demander une prorogation d’une année des échéances liées au service de la dette extérieure dont le montant global (principal + intérêts) se chiffre à 870 milliards de FCFA. En cas d’accord des bailleurs, le produit devra être affecté au secteur de la santé et à accompagner les PME locales et les salariés du secteur publique et privé.
Exiger de la banque centrale la levée d’une partie des réserves afin de permettre  aux états membres de l’UEMOA qui le désirent de faire des appels de fonds. Ces sommes devront être injectées dans la subvention des prix afin de maitriser une probable hyperinflation et réguler l’offre sur le marché.
Interdire systématiquement la fuite des capitaux vers l’étranger (notre économie étant contrôlée par les firmes étrangères).
Réorienter le budget alloué aux secteurs qui seront au ralenti (tourisme, transports aériens, et portuaires) dans un fonds de soutien pour l’éradication du covid19.
Suspendre les projets comme le TER, BRT, le stade olympique etc.….
Réduire de manière drastique le train de vie de l’État et mobiliser des fonds politiques dans la lutte contre le conora virus.
Élaborer un nouveau plan de mobilisation et d’élargissement fiscal.Eric Ndour
Analyste financier, cadre de banque
Secrétaire national adjoint à la jeunesse de Rewmi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here