LES MERVEILLES DE KOLDA – Chronique spéciale : Le Professeur Moussa Seydi, de héros d’Ebola à bouclier anti-coronavirus de tout un peuple.

 Une nation, dans son évolution, peut être confrontée à des catastrophes et à des épreuves tous azimuts. Dans de tels contextes, les hommes et les femmes qui ont choisi de risquer leur vie pour la masse sont appelés les héros. Le Professeur Moussa Seydi fait partie incontestablement des héros de la nation sénégalaise. Fils d’une mère toucouleur kaolackoise, Astou Ba, et d’un père peulh du Fouladou, Samba Seydi, originaire précisément de Saré Gagna et de Saré Guéladio, le jeune Moussa a vu le jour en février 1964 à Kafrine, dans le Ndoukoumane. Son père, agent vétérinaire, l’inscrit très tôt à l’école primaire de Koungheul. Quand il termine cette étape, il est envoyé à Kaolack au collège privé catholique Pie 12 qui est fondé en 1958. C’est dans cet établissement qu’il obtint son baccalauréat série D à 19 ans. Ainsi, il dépose ses baluchons à la faculté de Médecine de l’Université de Dakar. Très vite, il gravit les échelons, et réussit au concours des internats des hôpitaux. Aujourd’hui, professeur titulaire de la Chaire de maladies infectieuses de la Faculté de médecine pharmacie et d’odontostomatologie de Dakar, le Pr Moussa Seydi est le Chef de service des maladies infectieuses Centre Hospitalier de Fann de Dakar. Justement, c’est à l’hôpital Fann en 2014 que beaucoup de Sénégalais vont découvrir ce travailleur de l’ombre infatigable. En effet, à la tête d’une équipe médicale, il parvient à sauver héroïquement un patient guinéen atteint de la dangereuse maladie Ebola. C’est cet exploit médical qui lui a valu la distinction HOMME DE L’ANNEE 2014.

C’est ce même homme actuellement qui est en train de se battre pour préserver le peuple sénégalais de l’épidémie du coronavirus. L’enfant du Fouladou, le Professeur Moussa Seydi, apparaît, sous ce rapport, comme le rempart et le bouclier anti-coronavirus de tout un peuple.

Abdoulaye Seydi, Inspecteur de la Jeunesse en service au Ministère de la Jeunesse à Dakar.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here