Abdou Karim Fofana présente le nouveau plan directeur d’urbanisme de Dakar

0

Le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, a présenté, lundi, le Plan directeur d’urbanisme (PDU) de la région de Dakar, élaboré avec l’appui de la coopération japonaise.

’’Le Plan Directeur de l’Urbanisme est un ensemble d’outils de planification urbaine’’, a-t-il dit, lors d’un atelier de partage du Plan Directeur de l’urbanisme de Dakar, en présence de l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Tatsuo Arai.

Les travaux ayant abouti à ce Plan Directeur d’Urbanisme ont duré 18 mois.

La région de Dakar a eu son premier Plan Directeur d’Urbanisme en 1946, a rappelé le ministre, soulignant que celui-ci a été revu dans les années 60 avant de connaître des mises à jour.

Abdou Karim Fofana a fait savoir que le PDU « aura comme objectif de revoir le plan d’occupation des sols, mais aussi l’organisation de la vie urbaine sur toute la région de Dakar’’.

’’La ville a beaucoup évolué avec une densité de la population qui s’augmente de jour en jour. Il était nécessaire de le faire de façon récurrente en planifiant l’organisation de l’espace’’, a-t-il expliqué.

Il estime que ce nouveau Plan Directeur d’Urbanisme devrait permettre de surmonter beaucoup de défis dans les domaines de l’habitat, de l’économie, de l’industrialisation, de la préservation des écosystèmes notamment l’agriculture et le maraîchage.

’’Tout cela doit se faire dans le cadre d’une planification », a dit Abdou Karim Fofana, ajoutant que des géomètres, des évaluateurs et des sociologues ont participé aux travaux d’élaboration de ce nouveau Plan directeur.

Selon lui, l’organisation d’une ville ’’doit prendre en charge des paramètres comme l’hydraulique et plusieurs autres aspects de façon à éviter que les populations ne s’installent dans des zones interdites à l’habitat’’.

Abdou Karim Fofana a déclaré que ’’ce plan va réserver une importante place à la nature avec la reforestation, aux activités économiques et artisanales’’.

’’Quand on parle souvent de l’encombrement dans les grandes villes comme Dakar, c’est parce qu’on n’a pas planifié les espaces pour mettre par exemple les mécaniciens et les vendeurs de véhicules dans des lieux précis’’, a-t-il dit.

L’ambassadeur du Japon au Sénégal s’est, de son côté, réjoui du soutien apporté par son pays au Sénégal dans son projet d’urbanisation.

’’Nous voudrions bien partager nos expériences acquises dans ce domaine avec le Sénégal. Le Japon a été confronté à des problèmes d’urbanisme qu’il a pu résoudre au fil du temps’’, a soutenu Tatsuo Arai.

APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here